Intelligence artificielle : quand la technologie révolutionne le handicap

Nous sommes nombreux à penser que l’intelligence artificielle représente une notion abstraite et futuriste que l’on voit seulement dans les films de science-fiction avec des robots humanoïdes et des hologrammes. Cependant, elle est de plus en plus ancrée dans notre réalité touchant des domaines variés ainsi que plusieurs catégories de personnes y compris les personnes en situation de handicap. L’intelligence artificielle révolutionne véritablement le handicap en y apportant plus d’accessibilité et d’inclusion ! Grâce à des solutions de la technologie IA, les personnes en situation de handicap peuvent considérablement améliorer leur vie quotidienne.

Nous avions précédemment vu que les smartphones sont un outil puissant qui aident les utilisateurs avec un handicap visuel. En effet, beaucoup d’applications leur permettent de rester autonomes. Par exemple, grâce à Seeing AI, les personnes ayant un handicap visuel peuvent facilement lire leur courrier en plaçant les documents sous la caméra de leur smartphone. La technologie IA peut s’appliquer à tout type de handicap : les personnes à mobilité réduite peuvent tout contrôler à la maison juste en utilisant leur voix avec un assistant personnel virtuel comme Amazon Alexa.

Découvrons ensemble l’intelligence artificielle et comment elle révolutionne le handicap grâce à des exemples de solutions innovantes ! Le futur commence maintenant !

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle et qu’apporte-t-elle au handicap ?

Un robot fonctionnant avec l'intelligence artificielle joue du pianoL’intelligence artificielle (IA) fait référence aux machines intelligentes et aux algorithmes capables de réaliser des tâches cognitives habituellement faites par les humains. Cela comprend des solutions de technologie différentes qui imitent les humains et qui utilisent la logique. Cela va de jouer aux échecs à résoudre des équations. Le machine learning (ou apprentissage automatique) est l’une des technologies de l’IA : quand les algorithmes sont exposés à plus de données, ils peuvent alors apprendre et s’améliorer afin d’anticiper les besoins des utilisateurs. Par exemple, Google utilise le machine learning : ses algorithmes collectent ce que les utilisateurs d’Internet ont recherché et ce qu’ils ont aimé sur les réseaux sociaux pour leur fournir des résultats de recherche plus personnalisés ainsi que des recommandations.

Presque 4 milliards de personnes dans le monde utilisent Google comme moteur de recherche, donc l’IA, ce qui est perçu comme un bien commun et un progrès social. Tout le monde peut y avoir accès y compris les personnes en situation de handicap. La technologie en général et l’intelligence artificielle en particulier jouent un rôle-clé dans le handicap. Cela ne consiste pas seulement à développer les dernières innovations mais surtout à apporter des solutions à une catégorie de personnes afin d’améliorer leur vie. Comment l’intelligence artificielle peut-elle révolutionner le handicap ?

Elle peut lever les obstacles liés à l’accessibilité par des solutions différentes :

  • Reconnaissance d’image pour les personnes avec un handicap visuel,
  • Reconnaissance faciale pour les personnes avec un handicap visuel,
  • Lecture labiale pour les personnes avec un handicap auditif,
  • Résumé de texte pour les personnes avec un handicap mental,
  • Sous-titres et traductions en temps réel pour les personnes avec un handicap auditif ou même pour les personnes ne parlant pas la langue.

L’IA a un impact important sur la vie quotidienne des personnes en situation de handicap : une personne ayant un handicap mental peut facilement comprendre le monde qui l’entoure grâce à un résumé de texte simplifié. Ce qui apparaît d’abord comme un message complexe à déchiffrer devient un texte facile à comprendre. Des choses qui lui étaient au préalable difficiles voire impossibles sont à présent facilement accessibles au quotidien. L’intelligence artificielle permet aux personnes en situation de handicap de rentrer dans un monde où leurs difficultés sont identifiées et prises en compte. La technologie s’adapte et aide à créer un monde inclusif où l’intelligence artificielle permet de gommer les barrières liées au handicap. Il y a là un certain sens d’égalité puisque l’IA met tout le monde, en situation de handicap ou non, au même niveau.

Comment l’intelligence artificielle agit-elle pour le handicap ?

Nous avons vu les points principaux concernant l’intelligence artificielle et le handicap en matière d’accessibilité mais concrètement, où intervient l’IA pour améliorer la vie des personnes en situation de handicap ? Concentrons-nous sur 4 situations majeures où l’IA apporte une vraie valeur :

1. Communiquer avec les autres et rester connecté

Selon le type de handicap et de profil, communiquer avec les autres peut constituer un challenge. Il en va de même pour rester connecté aux autres dans un monde de plus en plus digitalisé avec l’importance grandissante des réseaux sociaux et notre dépendance à Internet. Mais la technologie et l’IA ne laissent personne à la traîne et peuvent être au service des personnes en situation de handicap. Beaucoup d’applications utilisent l’intelligence artificielle pour favoriser l’accessibilité.

Pour les personnes aveugles ou malvoyantes :

  • VoiceOver : un lecteur d’écran directement intégré dans les iPhones. Bien que sa fonction principale soit d’énoncer à haute voix les mails ou les textos, VoiceOver utilise également l’IA pour décrire les icônes des applications, le niveau de batterie et même partiellement les images. 
  • TalkBack : l’équivalent de VoiceOver pour les smartphones Android. Il permet aux utilisateurs d’exploiter pleinement leur smartphone. 
  • Siri : l’assistant virtuel sur iPhone. Par commande vocale, les utilisateurs n’ont qu’à dicter leur demande : cela va d’effectuer une recherche Google à dicter un texto pour l’envoyer à un ami. Les personnes avec un handicap visuel peuvent facilement utiliser Siri et garder le contact avec leurs proches.
  • Cortana : un assistant virtuel créé par Microsoft et intégré à Windows. Il aide les utilisateurs aveugles ou malvoyants à naviguer sur leur ordinateur en utilisant seulement leur voix. D’une certaine manière, il est similaire à Siri.
  • Google Assistant : une application fonctionnant par commande vocale. Les utilisateurs peuvent facilement mettre une alarme ou gérer leur agenda, comme ils peuvent le faire avec Siri.

Zoom sur un iPhone qui utilise l'intelligence artificielle avec Siri

Pour les personnes sourdes ou malentendantes : 

  • Des assistants virtuels comme Siri et Google Assistant pour que les utilisateurs exploitent pleinement leur smartphone et restent connectés au monde extérieur.
  • Ava : une application de transcription instantanée qui utilise l’IA pour transcrire en temps réel la conversation d’un groupe de personnes. Son algorithme ajoute de la ponctuation, le nom de la personne en train de parler et le vocabulaire nécessaire provenant du dictionnaire de l’utilisateur. Une façon facile pour les personnes avec un handicap auditif d’être incluses et de suivre une conversation avec plusieurs personnes sans avoir à lire sur les lèvres. 
  • RogerVoice : une application de transcription instantanée pour les conversations de groupe disponible dans 90 langues. Elle fonctionne comme Ava.

Pour les personnes avec un handicap moteur :

  • Des assistants virtuels comme Siri, Google Assistant et Google Voice Access : les personnes à mobilité réduite peuvent utiliser leur smartphone par commande vocale. Google Voice Access a été créée spécialement pour elles.
  • IFTTT : une application qui connecte d’autres applications ensemble pour que les utilisateurs ayant une faible dextérité puissent exploiter toutes les fonctionnalités de leur smartphone sans difficultés. Elle crée des combinaisons avec d’autres applications pour automatiquement établir des tâches comme lire un mail à voix haute et envoyer un tweet. 

Même les personnes ayant des troubles du langage peuvent bénéficier de la technologie de l’IA avec l’application Voiceitt. Grâce au machine learning, Voiceitt peut facilement comprendre les personnes ayant des lésions cérébrales ou Parkinson et dont les paroles peuvent paraître difficiles à comprendre.  

Bien entendu, les applications utilisant l’IA et les smartphones ne sont pas la seule façon pour les personnes en situation de handicap de communiquer et d’être connectées au monde extérieur. L’accessibilité numérique continue de s’améliorer pour être conforme à la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, donnant ainsi les mêmes accès et services à tout le monde quel que soit leur type de handicap. 

En effet, créer un site internet accessible peut être délicat mais la technologie IA change la donne. Le design d’un site est scanné et analysé grâce au machine learning. Il peut par la suite améliorer son accessibilité sur plusieurs points :

  • Une reconnaissance faciale avec un logiciel IA pour remplacer les CAPTCHAs qui sont difficiles à trouver pour les personnes avec un handicap visuel,
  • Une optimisation de la navigation clavier via la touche de tabulation pour les personnes avec un handicap moteur, 
  • Une reconnaissance vocale avec la technologie de Google et son Project Euphonia pour que les personnes ayant des troubles du langage puissent naviguer sur Internet grâce à des sons ou des gestes, 
  • Des contenus en audio description pour les personnes avec un handicap visuel, 
  • Des sous-titres et des traductions de vidéos en ligne pour les personnes avec un handicap auditif comme avec Microsoft Translator,
  • Des réajustements d’éléments graphiques comme les polices, les couleurs et l’espacement pour les personnes avec un handicap visuel,
  • Une bibliothèque incorporée d’expressions idiomatiques, d’argot et de tournures de phrases qui ne sont pas couramment utilisées pour les personnes avec un handicap mental. 

Une femme utilise un ordinateur

Le machine learning imite un navigateur, de la même façon qu’il imite les humains, pour automatiquement adapter ce qu’il y a à l’écran et le rendre accessible pour les personnes en situation de handicap. La technologie de l’intelligence artificielle révolutionne le handicap et permet une véritable accessibilité et inclusion. 

2. Se déplacer

Pour les personnes en situation de handicap, la mobilité s’avère être l’un des challenges les plus difficiles à surmonter. Comment les personnes en fauteuil roulant peuvent-elles se déplacer en ville de façon autonome et sereine alors qu’elles doivent constamment faire attention à la localisation de trottoirs abaissés et de toilettes accessibles ? Dans notre article Comment aider les personnes handicapées à bien vivre le métro ?, nous avons vu que les personnes en situation de handicap ont besoin de préparer chacun de leur trajet de façon rigoureuse. Heureusement pour elles, beaucoup d’applications de mobilité fonctionnant avec la technologie de l’IA peuvent les aider à gagner plus d’autonomie et de spontanéité dans leurs déplacements.

  • Google Maps : l’une des applications de GPS les plus utilisées au monde. Les personnes avec un handicap visuel ou en fauteuil roulant peuvent préparer leur trajet à l’avance et le visualiser ainsi que le meilleur moyen de transport à prendre selon leur profil. Grâce à l’option “Accessible aux fauteuils roulants”, les utilisateurs de fauteuil roulant peuvent savoir où les rampes et les ascenseurs sont situés dans la ville. De plus, l’option “Lieux accessibles” leur est utile pour avoir plus d’informations sur la disposition de nombreux lieux : l’entrée, les places de stationnement, les toilettes, la disposition des sièges… Cette option est également utilisée par les personnes avec un handicap visuel pour connaître la localisation exacte de l’entrée d’un bâtiment.
  • Moovit : une application pratique pour les personnes qui utilisent les transports en commun. Elle fournit des informations en temps réel sur le trafic et est vraiment utile pour les personnes avec un handicap visuel lorsque les annonces vocales ne sont pas activées dans le bus par exemple.
  • Wheelmap : elle liste et cartographie tous les établissements publics accessibles (restaurants, magasins, cafés…). Même les utilisateurs peuvent ajouter des données et des informations concernant le niveau d’accessibilité des lieux.
  • Soundscape : une application qui décrit aux personnes aveugles leur environnement avec une technologie audio 3D. Elles peuvent facilement se rendre compte des points d’intérêt autour d’elles ainsi que des intersections. Vraiment pratique pour profiter de la ville.
  • Evelity : la première application de guidage intérieur conçue pour les personnes en situation de handicap. Quel que soit leur profil, elles peuvent facilement se déplacer dans des lieux complexes et bondés comme les réseaux de métro, les universités, les centres commerciaux, les stades… Evelity fonctionne comme un GPS et donne des instructions pas à pas. Elle est faite sur-mesure pour correspondre aux profils des utilisateurs et à leurs besoins :

→ Les utilisateurs avec un handicap visuel peuvent la paramétrer pour qu’elle fonctionne avec les lecteurs d’écran VoiceOver et TalkBack pour avoir des instructions audio. 

→ Les utilisateurs avec un handicap auditif peuvent utiliser les descriptions des textes et icônes. 

→ Les utilisateurs en fauteuil roulant et les personnes à mobilité réduite bénéficient de trajets optimisés. 

→ Les personnes avec un handicap mental ont des interfaces simplifiées. 

Une femme déficiente visuelle utilise Evelity pour se guider dans un lieu

Cette application de mobilité innovante est le parfait exemple d’une intelligence artificielle qui révolutionne le handicap. Elle améliore l’accessibilité des personnes en situation de handicap et change leur vie.

Les véhicules autonomes (ou véhicules automatisés) représentent une nouvelle solution pour la mobilité des personnes en situation de handicap, quel que soit leur handicap puisqu’elles leur permettent de se déplacer de façon plus indépendante. Elles n’ont pas besoin de demander à un proche ou bien de réserver un service lorsqu’elles ont besoin de se déplacer en voiture. Les véhicules autonomes utilisent des capteurs, des caméras, des radars et l’IA pour aller jusqu’à la destination choisie. Leurs algorithmes collectent toutes les données nécessaires sur l’environnement comme les feux tricolores, les trottoirs, les piétons…, en intégrant Google Maps et Google Street View. Beaucoup d’entreprises de l’industrie automobile testent ou développent des véhicules autonomes.

3. Vivre de façon indépendante 

L’intelligence artificielle touche tous les secteurs et se met au service du handicap même à la maison. Des assistants virtuels peuvent améliorer le quotidien des gens et c’est tout particulièrement frappant avec les personnes en situation de handicap. Nous avons déjà parlé de Siri pour les iPhones. Mais à la maison, avec des enceintes connectées comme Amazon Echo avec Alexa et Google Home avec Google Assistant, les personnes en situation de handicap peuvent tout contrôler par commande vocale : allumer la lumière, mettre une alarme ou bien écouter la musique au salon.

N’importe quel objet de la maison peut être connecté, ce qui signifie qu’une personne aveugle peut programmer son four juste en le demandant à Alexa ou qu’une personne ayant une faible dextérité peut baisser la température d’une pièce en utilisant seulement sa voix.

L'enceinte Alexa d'Amazon sur une tableMême avant d’arriver à la maison, les personnes en situation de handicap peuvent toujours contrôler leur assistant virtuel à la maison grâce à l’application IFTTT. Elle connecte différentes applications ensemble, y compris des assistants virtuels comme Alexa, pour créer des combinaisons appelées “applets”. C’est vraiment pratique pour les personnes ayant une faible dextérité : chaque tâche peut automatiquement être faite par commande vocale. Elles peuvent par exemple augmenter la température sur le chemin de la maison de sorte qu’elle soit idéale lorsqu’elles rentrent.

Avoir une maison connectée peut parfois sauver la vie : si une personne en situation de handicap tombe, un système préalablement paramétré peut alors appeler les services de secours. Les personnes en situation de handicap peuvent donc vivre seules en sachant qu’elles sont en sécurité si quelque chose se produit.

Les solutions de technologie de l’IA permettent aux personnes en situation de handicap de gagner plus d’autonomie et d’être confortables dans leur foyer. L’intelligence artificielle offre de nouvelles perspectives au handicap.

4. Accéder aux mêmes services que tout le monde 

L’inclusion signifie que tout le monde a le droit d’accéder à n’importe quel service, quels que soient leur profil et leur type de handicap. Les personnes aveugles peuvent lire grâce au braille et les personnes avec un handicap auditif peuvent profiter d’un film grâce aux sous-titres. Voici quelques exemples non exhaustifs de la technologie de l’intelligence artificielle au service du handicap :

  • Braille AI Tutor : une solution innovante pour compenser le manque de professeurs de braille. Grâce à la reconnaissance vocale et un apprentissage sous forme de jeu basés sur l’IA, les étudiants aveugles peuvent apprendre le braille de façon plus indépendante. L’éducation représente un droit fondamental. Accéder à une éducation est clé pour permettre aux personnes aveugles de trouver un emploi et d’être incluses dans la société. 
  • Seeing AI sur iOS : une application conçue pour les personnes avec un handicap visuel qui peut lire et décrire tous types de documents placés sous la caméra d’un smartphone comme les billets ou le courrier. Elle peut même reconnaître des images, des couleurs et des visages donnant ainsi des détails concernant les émotions des personnes.
  • Lookout sur Android : l’application équivalente de Seeing AI. Elle a un Quick Scan Mode permettant de parcourir un texte.
  • Project Guideline de Google : une solution basée sur l’IA qui permet aux personnes aveugles de courir en toute autonomie. Avec seulement un harnais autour de la taille, un smartphone Android connecté au harnais et des écouteurs, les personnes aveugles peuvent courir sans aide extérieure en suivant une ligne peinte au sol.
  • Documents accessibles grâce au vérificateur d’accessibilité de Microsoft ou bien à l’outil de vérification de l’accessibilité d’Acrobat : les étudiants ainsi que les employés en situation de handicap peuvent toujours accéder à l’information, ce qui leur permet donc de réussir. 

L’industrie médicale bénéficie également de l’IA avec la chirurgie robot-assistée pour plus de précision ou la collecte de données permettant de fournir un diagnostic plus précis. Mais pour les personnes en situation de handicap, cela représente un progrès énorme apportant une meilleure qualité de vie. L’exemple le plus frappant est celui de l’exosquelette alimenté par IA qui permet aux personnes paralysées d’utiliser leurs jambes à nouveau : elles peuvent se lever et marcher. Une avancée qui n’est pas seulement technologique mais aussi médicale pour les personnes ayant un handicap moteur !

Tout cela ne constitue que quelques exemples de technologies liées à l’intelligence artificielle et utilisées pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap, dans des secteurs variés, car beaucoup plus de solutions sont disponibles et sont développées, que ce soit par des start-ups ou des grands groupes comme Google et Microsoft. En se focalisant sur une approche qui place l’utilisateur au centre, les technologies de l’IA se servent du design inclusif pour concevoir des solutions qui répondent au mieux aux besoins des personnes en situation de handicap et donc améliorer l’accessibilité. En effet, la technologie de l’IA leur permet de gagner plus d’autonomie qu’elles soient à la maison profitant d’un film avec des sous-titres ou au travail en lisant un document accessible. C’est ce qui permet de créer un monde plus accessible et inclusif pour elles.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les applications utilisées par les personnes en situation de handicap pour les aider au quotidien ? Découvrez nos articles :

6 applications indispensables pour les personnes sourdes et malentendantes en 2020

11 applications indispensables pour les personnes handicapées moteur en 2020

12 applications indispensables pour les personnes aveugles et malvoyantes en 2020

 

Publié le 8 mars 2021

Evelity, première solution de guidage tout handicap en intérieur

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse