Le smartphone, une révolution pour les personnes aveugles et malvoyantes !

Comment composer un numéro de téléphone sur un écran complètement lisse quand on ne voit pas ? Comment taper un message sans avoir accès à des touches en relief ? A priori, le smartphone rime avec inaccessibilité pour les personnes aveugles ou malvoyantes. Et pourtant, il est devenu le compagnon indispensable de beaucoup d’entre elles, un concentré de fonctionnalités qui repoussent les limites de leur autonomie !

Comment une personne déficiente visuelle utilise un smartphone ?

personne aveugle avec un smartphoneDès la sortie de l’iPhone 3GS en 2009, Apple a intégré dans son célèbre smartphone un lecteur d’écran nommé VoiceOver. Google lui a rapidement emboîté le pas avec TalkBack sur Android.
Pour compenser l’absence de boutons, le principe est le suivant : il suffit de toucher ou balayer l’écran avec un doigt pour savoir par retour vocal quel est l’élément actif. Ensuite, une gestuelle précise produit les interactions avec cet élément. Les gestes sont spécifiques à chaque environnement, iOS ou Android.
Pour les personnes dont les capacités visuelles sont suffisantes pour lire sur l’écran, des options de zoom ainsi que de réglage du contraste visuel et des couleurs optimisent leur confort de lecture.
Concernant la saisie de texte, les fabricants ont pensé à tout. Retour vocal sur le clavier virtuel, dictée vocale, connexion d’un clavier classique ou braille en Bluetooth, toutes ces options sont disponibles. L’écran de l’iPhone se transforme même en un véritable clavier braille pour une rapidité de saisie défiant toute concurrence.
Et pour finir, les personnes déficientes visuelles sont aussi très friandes des assistants vocaux tels que Siri et Google Now, qui leur évitent de nombreuses manipulations complexes.

Quels sont les smartphones les plus utilisés par les aveugles ?

Selon l’étude sur l’usage des lecteurs d’écran et des outils et logiciels “basse vision” en France et en francophonie menée en 2017 par la société Access 42 et la Fédération des Aveugles de France, 89% des personnes déficientes visuelles utilisent un lecteur d’écran sur leur téléphone mobile. Parmi elles, 78% utilisent un iPhone et 14% un smartphone Android. Le succès d’Apple s’explique par l’efficacité de son lecteur d’écran VoiceOver mais aussi le nombre d’applications dédiées aux personnes déficientes visuelles développées sur cette plateforme.

Qu’est-ce que le smartphone a changé dans la vie des personnes aveugles et malvoyantes ?

C’est bien simple, la grande majorité des actions de la vie quotidienne qui nécessitaient l’aide d’une tierce personne il y a encore quelques années sont désormais possibles en autonomie !
Une réserve tout de même : apprivoiser un smartphone quand on ne voit rien ou presque n’est pas chose facile. Il faut du temps, de la patience et de la dextérité. Ceci explique que les personnes déficientes visuelles, et notamment les plus âgées, n’ont pas toutes accès à cette merveille de technologie. Mais pour les plus expertes, la liste des possibilités est longue : téléphoner et accéder à sa messagerie (SMS ou mail) bien sûr, mais aussi gérer son agenda, ses comptes bancaires, faire ses courses, lire son courrier grâce à la reconnaissance de caractères, réserver un billet de transport ou une place de spectacle, dialoguer sur les réseaux sociaux, lire des livres numériques, écouter de la musique ou des podcasts, regarder des vidéos, recevoir l’audiodescription à la télé ou au cinéma, lire les sous-titres d’un film étranger, se localiser et calculer un itinéraire à pied ou en transports en commun, déclencher les balises sonores, et même obtenir de l’aide à distance via la conversation vidéo !

Focus sur quelques applications populaires chez les personnes déficientes visuelles !

application smartphone, accessobilité, transport en commun tisséoL’autonomie de déplacement est sans contestation possible un enjeu essentiel pour les personnes qui perdent la vue. Même si les GPS n’offrent pas encore aujourd’hui une localisation suffisamment précise pour trouver l’entrée d’un magasin, un arrêt de bus ou une station de métro sans voir, ils sont extrêmement utiles pour savoir où l’on se trouve et dans quelle direction aller. Ainsi les personnes déficientes visuelles utilisent volontiers les applications GPS grand public comme Plans ou Google Maps. En plus de la navigation en temps réel, celles-ci présentent l’avantage de pouvoir préparer son itinéraire en découvrant les étapes pas à pas dans le confort de son salon. Anticiper son déplacement dans un lieu inconnu est en effet une étape très importante, d’autant plus que le bruit et le sentiment de vulnérabilité qu’éprouvent certaines personnes ayant un handicap visuel les dissuadent d’utiliser leur smartphone en extérieur. D’autres applications dédiées aux transports, comme Moovit ou Transit, sont également très appréciées. Grâce à la localisation GPS, celles-ci permettent même d’être averti de l’approche de son arrêt de destination à bord d’un bus, d’un train ou d’un tram, une option précieuse lorsque les annonces vocales ne sont pas en service.
D’autres applications utilisant la localisation GPS ont été développées spécifiquement pour les personnes aveugles et malvoyantes. BlindSquare, malgré son coût élevé, est sans aucun doute la plus populaire d’entre elles. Cette application décrit l’environnement et annonce les carrefours et les points d’intérêt à proximité. Et, avantage non négligeable, elle peut s’utiliser en gardant son smartphone dans la poche grâce au menu vocal activable via la télécommande de ses écouteurs.
On peut également citer Ariadne GPS, qui permet de suivre sa position en temps réel et explorer une carte virtuelle à l’aide de la synthèse vocale de VoiceOver. Très utile pour suivre son parcours dans un bus ou un taxi, mais aussi découvrir un nouveau quartier.
Dans le domaine de la signalétique sonore, MyMoveo déclenche les feux et les balises sonores de dernière génération. Il est alors possible de choisir le message souhaité, sa langue et son volume sonore.

Autre révolution dans la vie des personnes déficientes visuelles, ce sont les applications basées sur un réseau d’entraide interrogeable à tout moment. BeMyEyes par exemple, comme son nom l’indique, invite les bien-voyants à prêter leurs yeux l’espace d’un instant à ceux qui en ont besoin. Les utilisateurs entrent en contact via un appel vidéo. Choisir sa chemise, connaitre la date de péremption de son yaourt ou retrouver un objet tombé par terre est alors rendu possible sans avoir à attendre le passage d’un proche ! En déplacement, BeMyEyes sert aussi à trouver l’entrée d’un immeuble, un nom sur un interphone ou une boite aux lettres.
Pour finir, on retrouve dans les smartphones des personnes aveugles ou malvoyantes quelques applications « couteau suisse » comme Seeing AI de Microsoft. Celle-ci permet de lire n’importe quel document écrit simplement en le plaçant sous l’appareil photo de son smartphone. Mais elle est aussi capable de détecter la lumière, reconnaitre les billets de banque, les couleurs et même les images ou les visages.

Toutes les possibilités offertes par les smartphones aujourd’hui ouvrent des perspectives extraordinaires d’inclusion pour les personnes qui vivent avec un handicap visuel. Reste à faire en sorte que toutes puissent y avoir accès ! Vous y contribuerez en diffusant largement cet article.

mautic is open source marketing automation