Exemples et bonnes pratiques pour un stade accessible aux personnes handicapées



Tous les fans de foot sont d’accord : aller encourager au stade son équipe favorite n’a rien à voir avec le fait de regarder le match à la télé. De même que d’écouter chez soi Johnny Hallyday n’arrivera jamais à la hauteur de l’expérience qu’ont vécue ceux qui ont eu la chance de le voir allumer le feu au Stade de France. On s’y rend pour l’ambiance, pour hurler et chanter, pour se retrouver, partager un bon moment… 

Pour les personnes en situation de handicap, aller au stade représente un vrai challenge dû à l’accessibilité. Dans un établissement capable d’accueillir jusqu’à plus de 80 000 visiteurs, quelle place est donnée aux personnes handicapées ? Comment rendre un lieu immense comme les stades accessible ? Quels aménagements sont prévus pour l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap ? S’adaptent-ils à tous types de handicaps ?

Carton vert ou carton rouge ? Découvrons ensemble le score des stades sur l’accessibilité !

Les dispositifs favorisant l’accessibilité des stades

Les stades sont tellement immenses avec une foule constante et omniprésente que l’on pourrait croire que les rendre accessibles relève de l’utopie ! Et pourtant, il existe bel et bien des dispositifs déjà mis en place ou en cours pour permettre à tous les visiteurs d’être bien accueillis et de s’y sentir bien quel que soit leur handicap.

Faisant partie des établissements recevant du public (ERP), les stades doivent respecter une réglementation précise afin d’assurer la sécurité de leurs visiteurs mais aussi appliquer les normes d’accessibilité pour que leurs visiteurs en situation de handicap soient autonomes et aient accès à tous les services et équipements des lieux (places équipées et faciles d’accès, bonne visibilité, toilettes accessibles…). 

Par ailleurs, depuis 2017, les ERP sont dans l’obligation de mettre à disposition leur registre public d’accessibilité qui détaille tous les dispositifs instaurés pour assurer l’accessibilité des lieux mais aussi leur niveau. Celui du Stade de France peut être consulté sur leur site Internet. Il indique aux usagers ce qui leur est facilement accessible et ce qui peut leur causer des difficultés. Le registre d’accessibilité établit également que des travaux sont prévus pour les points à améliorer. Le Stade de France a jusqu’à 2023 pour mettre aux normes la totalité de ses accès et équipements accessibles aux visiteurs en situation de handicap. On constate que pour le repérage extérieur du stade et l’accueil dans l’enceinte du stade, ils sont bien notés et cela pour tous les types de handicap grâce à des cheminements extérieurs conformes. Par contre, au niveau du stationnement et de l’utilisation des sanitaires, le Stade de France est actuellement mal noté. De par le registre public d’accessibilité, le Stade de France informe directement les usagers sur les travaux et améliorations à venir (ajouter des places de parking supplémentaires avec un marquage au sol réglementaire, rendre conformes les points d’eau, adapter la hauteur des urinoirs…). Chacun peut ainsi se rendre compte des actions à mener. 

Supporters qui acclament leur équipe

L’UEFA (Union des associations européennes de football) et le CAFE (Center for Access to Football in Europe) ont élaboré un guide recensant toutes les bonnes pratiques déjà mises en place dans les stades existants et dans les nouveaux pour garantir l’accessibilité à tous les visiteurs sachant qu’on compte plus de 80 millions de personnes handicapées vivant dans l’Union Européenne. Parmi elles, on retrouve : 

  • Places de parking PMR
  • Points de dépose accessibles aux utilisateurs de fauteuil roulant ;
  • Comptoirs abaissés (billetterie, boutiques) pour les utilisateurs de fauteuil roulant ;
  • Boucles à induction magnétique (billetterie, boutiques) pour les malentendants ;
  • Ascenseurs, escalators et rampes d’accès ;
  • Plateformes élévatrices et monte-escaliers ;
  • Balises sonores aux points d’intérêt (entrées, sorties…) pour les personnes aveugles ou malvoyantes ; 
  • Nez de marche antidérapants ;
  • Contremarches contrastées ;
  • Bandes de guidage ;
  • Pictogrammes universels pour les personnes ayant un handicap cognitif ;
  • Places réservées aux utilisateurs de fauteuil roulant et à leurs accompagnants ;
  • Espaces canins pour les chiens d’assistance ;
  • Sous-titrage sur les écrans pour les personnes sourdes ou malentendantes ;
  • Commentaires en audiodescription pour les personnes aveugles ou malvoyantes ;
  • Toilettes accessibles.

L’utilisation d’un GPS intérieur comme l’application Evelity permettant l’orientation pas à pas d’une personne en situation de handicap est également à privilégier.

On a ainsi des dispositifs et des solutions faciles à mettre en place, y compris dans des lieux complexes comme les stades.

Même s’il n’y a pas d’informations sur son site Internet, le stade de Saint-Etienne, le célèbre “Chaudron”, a grandement développé son accessibilité pour les personnes déficientes visuelles ou cognitives en appliquant une signalétique adaptée avec des données graphiques, spatiales et colorées faisant de son stade un lieu solidaire et inclusif. Plus de 400 places sont également réservées aux personnes handicapées. Le stade innove particulièrement en prenant en compte le handicap intellectuel de certains de ses supporters. Plus sensibles aux cris d’autres supporters, ils sont placés à la tribune Pierre Faurand, côté ouest et peuvent ainsi être évacués facilement et rapidement par le tunnel des joueurs en cas de problème.

Profiter de l’expérience stade 

On l’a vu, le but de rendre un stade accessible est de permettre à tous les visiteurs d’avoir la même expérience : accéder facilement à sa place, avoir une bonne visibilité du match… Le tout en participant activement : chanter l’hymne de son club, hurler de joie quand son équipe marque et ainsi profiter de l’ambiance. 

Il est primordial pour une personne en situation de handicap de se sentir bien dans un endroit bondé où la foule est partout. Certaines personnes préfèrent venir au stade avec un accompagnateur. La personne handicapée paye sa place de match mais bénéficie d’une place gratuite pour son accompagnateur. Pour celles qui se rendent seules au match, il est possible qu’elles se reposent plus sur les stadiers et autres agents d’accueil pour les guider et les accompagner.

Par conséquent, les stadiers se doivent de pouvoir répondre aux besoins des supporters et cela quel que soit leur type de handicap. Accueillir avec le sourire, être disponible, savoir anticiper les besoins et les obstacles éventuels et avoir de l’empathie sont des qualités nécessaires. L’ensemble du personnel du stade qu’il soit interne ou externe (agents d’accueil, vendeurs) doit être bien formé. Le Stade de France sous-traite à l’entreprise ALES events dont les employés ont spécialement été formés pour prendre en charge l’accueil du public en situation de handicap.

Certaines associations se mobilisent pour accompagner les supporters handicapés au stade, de leur arrivée jusqu’à leur départ, mais aussi lors de matchs joués à l’extérieur. Tout est prévu pour faciliter les déplacements des supporters handicapés pour suivre leur équipe dans d’autres villes de France et à l’étranger en fonction de leur profil. C’est ce que met en place l’association Handifan Club OM. Avec l’accord du stade Vélodrome, l’Handifan Club OM gère seul les emplacements dédiés aux personnes handicapées et à leurs accompagnants dispersés dans les différentes tribunes du stade.

Terrain de stade

Les bénévoles faisant partie du club s’occupent de l’accueil des supporters handicapés dès leur arrivée aux parkings et les accompagnent jusqu’à l’accès handicapés du Vélodrome. D’autres bénévoles prennent le relais pour installer les supporters handicapés à leurs places. Ils sont tous dévoués et se rendent disponibles pour assister les personnes ayant un handicap selon leurs besoins et cela durant tout le match. Le même service est fourni aux supporters handicapés des équipes adverses.

Que le personnel du stade soit interne ou externe, à tous les niveaux, que ce soit lors de l’accueil à l’arrivée, de l’achat d’un maillot portant le nom de son joueur préféré, ou bien d’une demande de renseignements, le visiteur en situation de handicap doit pouvoir compter sur l’efficacité et la bienveillance du personnel dès qu’il est en contacte avec lui.

Même si les stadiers sont bénévoles, le service à la personne doit être à la hauteur et cela quel que soit le type de handicap des supporters.

Entrer et sortir du stade

Il n’est pas toujours facile d’aller au stade étant donné la foule de gens qui s’y rend et donc les embouteillages possibles. On part plus tôt pour trouver une place où se garer ? Sur certains sites de stade, on peut directement réserver sa place de parking PMR afin d’être tranquillisé et d’être sûr d’avoir sa place. Pour ceux qui ne disposent pas d’un véhicule, il reste toujours les transports en commun. Encore faut-il un métro accessible

Le Stade de France n’ayant pas suffisamment de places de stationnement, les transports en commun sont privilégiés, tout particulièrement les RER B et D ainsi que la ligne 13. La RATP affrète tout spécialement des rames RER pour les matchs. Afin de régler le flux de voyageurs, la plupart des portiques de validation sont mis en mode “retour” pour que l’entrée dans la station soit plus fluide. Des agents gèrent l’accès au quai des voyageurs en ne les laissant passer que lorsqu’un train est à quai. Cela permet d’éviter les éventuelles bousculades et chutes sur les voies. Il en revient à chacun d’être vigilant pour faciliter le voyage d’une personne en situation de handicap.

Etre accompagné tout au long de son parcours permet aux supporters handicapés de se sentir en confiance et sécurisés. Le stress que peut représenter un déplacement au stade est alors amoindri.

Avoir un stade accessible et inclusif est bel et bien possible grâce à des dispositifs faciles à mettre en place et à aménager à l’intérieur comme à l’extérieur du stade. Tous les supporters, qu’ils soient en situation de handicap ou non, bénéficient alors de la même expérience et partagent ensemble un bon moment. En lien avec des clubs de supporters handicapés, les stades peuvent donc agir sur l’accessibilité sur plusieurs niveaux.

Publié le 9 septembre 2020

Découvrez plus d’articles sur l’accessibilité dans des lieux immenses et très fréquentés :

L’avancée de l’accessibilité dans les aéroports : où en est-on ?

Quels sont les enjeux de l’accessibilité dans les centres commerciaux ?

Renvoi vers le site Okeenea Tech

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse