« Tourisme & Handicap », « Destination pour Tous », deux marques d’Etat pour des lieux de vacances accessibles à tous !

Trouver un hébergement accessible, des activités adaptées à ses besoins spécifiques, utiliser librement les transports et les infrastructures…, partir en vacances quand on vit avec un handicap s’apparente parfois à un véritable parcours du combattant ! Les marques d’Etat « Tourisme & Handicap » et « Destination pour Tous » valorisent respectivement l’accessibilité des sites touristiques et des territoires. Ceci permet aux professionnels de se démarquer et aux personnes handicapées de faire un choix éclairé ! Pour nous en parler, nous recevons Luc Thulliez et Audrey Leroy de la Direction Générale des Entreprises (DGE).

 

TOURISME ET HANDICAP et DESTINATION POUR TOUS, tourisme, accessibilité, handicapBonjour à vous ! Vous travaillez tous deux à la Sous-direction du Tourisme de la Direction Générale des Entreprises. Pouvez-vous nous expliquer plus précisément quelle est votre mission ?

Luc Thulliez – Je travaille au sein du bureau des clientèles touristiques et de la qualité de l’accueil, où je suis en charge de l’accessibilité touristique. Ceci concerne les deux marques d’Etat « Tourisme & Handicap » et « Destination pour Tous ». Nous travaillons en lien avec de multiples acteurs : l’Association Tourisme et Handicaps (ATH), les professionnels du secteur du tourisme, les collectivités territoriales et les associations représentant les personnes handicapées, mais aussi, en « interministériel », avec le Secrétariat d’Etat au Handicap, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la délégation ministérielle à l’accessibilité (DMA)

Notre action s’inscrit dans une démarche en faveur de l’accessibilité universelle et valorisant la Destination France. Il faut bien avoir à l’esprit que le tourisme pèse pour beaucoup dans l’économie française puisqu’il représente plus de 7% du PIB.

Audrey Leroy – Je suis pour ma part en charge des questions de communication pour les trois marques nationales du tourisme, à savoir « Tourisme & Handicap » et « Destination pour Tous », que nous venons de citer, mais aussi « Qualité Tourisme », qui distingue l’accueil et le savoir-faire des professionnels du tourisme.

Il existe donc plusieurs marques nationales du tourisme. Pouvez-vous nous éclairer sur leurs différences et les professionnels auxquels elles s’adressent ?

Logo tourisme et handicapLT – La marque d’Etat « Tourisme  &  Handicap » a été créée en 2003 pour valoriser l’accessibilité des équipements et sites touristiques. Il s’agit de passer du «  pouvoir accueillir », que valide la loi, au « vouloir accueillir », qu’implique la démarche volontaire des prestataires du tourisme.
Tourisme & Handicap poursuit deux objectifs : d’une part, apporter une information fiable et objective sur l’accessibilité des structures d’hébergement, des sites et des équipements touristiques et, d’autre part, développer une offre touristique adaptée aux personnes handicapées.
La marque prend en compte les quatre familles de handicaps (auditif, mental, moteur et visuel). Mais elle peut être attribuée à partir de deux d’entre elles en attendant que les critères soient réunis pour atteindre les quatre familles. Obtenir la marque « Tourisme & Handicap » est une démarche volontaire et gratuite. Plus précisément, le droit d’usage de  la Marque est consenti à titre gratuit. Seule une participation aux frais de déplacement peut être demandée par les organismes évaluateurs au candidat.
La candidature se fait en ligne en utilisant l’application GMTH GMTH (Gestion de la Marque T&H) permet de déposer et suivre une candidature en vue de l’obtention de la marque) et en faisant le test de l’auto-évaluation. Si au vu des résultats, le candidat souhaite poursuivre sa démarche, la prestation est évaluée par un binôme d’évaluateurs, composé d’un représentant du secteur du tourisme et des associations représentant les personnes handicapées, spécialement formés, en fonction d’un référentiel très précis (cahiers des charges et grilles). Il existe une centaine d’activités labellisables, réparties en cinq catégories : hébergement, information touristique, loisir, restauration et visite. La marque est attribuée pour cinq ans, renouvelables. Pour les touristes ayant un besoin spécifique, c’est la garantie de trouver un niveau d’accessibilité homogène sur tous les sites labellisés et d’avoir une information fiable et objective sur l’accessibilité des structures d’hébergement, des sites et des équipements touristiques.
S’agissant de la mise en œuvre de la marque, l’Association Tourisme et Handicaps (ATH), assure, sur la base d’un marché, une mission, pour le compte de la DGE, d’assistance au pilotage promotionnel de la marque Tourisme & Handicap. ATH assure aussi la formation des évaluateurs.

logo-destination-pour-tousLa marque « Destination pour Tous », quant à elle, distingue un territoire qui propose une offre touristique et de services accessibles, sans rupture de la chaîne du déplacement. Cette labellisation comporte, dans une démarche de progrès, trois niveaux : bronze, argent et or. Elle est également attribuée pour cinq ans. Trois territoires sont aujourd’hui labellisés « Destination pour Tous » : Amiens, Bordeaux et Balaruc-les-Bains. Mais d’autres villes ont entamé la démarche, comme Dax et Dunkerque, ou sont intéressées comme Nîmes, Nice, Orléans, Toulouse…
Dans le cas particulier de Bordeaux, il s’agit d’une ville qui a une politique très volontariste en matière d’accessibilité. De nombreux sites touristiques labellisés « Tourisme & Handicap » participent à son attractivité. La Cité du Vin, labellisée Tourisme & Handicap pour les 4 familles de  handicaps, a reçu en 2018 le Coup de Cœur du jury lors du Concours European Iter vitis Awards, un prix européen qui récompense les territoires viticoles ayant une démarche exemplaire en matière d’éducation, d’environnement ou d’accessibilité. S’agissant d’Amiens, avec Destination pour tous, l’objectif était de valoriser la politique attractive et accueillante pour ses touristes et de favoriser le bien-vivre à Amiens pour ses habitants. Amiens a aussi compris que cette marque lui donnait une formidable opportunité de se distinguer de Lille et Paris.

Savons-nous quelles sont aujourd’hui les répercussions de ces marques sur la fréquentation des lieux touristiques ?

AL – Nous n’avons aujourd’hui pas de chiffres concernant l’influence des marques « Tourisme &Handicap » et « Destination pour Tous » sur la fréquentation des sites touristiques labellisés. Cependant, la Direction Générale des Entreprises mène tous les deux ans une enquête de satisfaction des clientèles touristiques en France. La qualité d’accueil est un facteur de compétitivité déterminant dans l’attractivité touristique d’un pays. Le bouche à oreille constitue en effet aujourd’hui le premier facteur de choix d’une destination pour près de quatre primo-visiteurs sur dix dans le monde ! Dans l’enquête de 2017, nous avons inclus des questions concernant l’accueil des visiteurs en situation de handicap ou ayant des besoins spéciaux pour se déplacer. Les résultats montrent qu’un visiteur sur quatre ayant des besoins spéciaux connait la marque « Tourisme &Handicap », ce qui est plutôt encourageant ! Mais il reste beaucoup à faire, notamment en termes de communication et mise en évidence des lieux et sites touristiques qui répondent à leurs contraintes. Voilà pourquoi nous travaillons de plus en plus en lien avec les startups et les plateformes collaboratives qui agrègent des données sur l’accessibilité comme Jaccède.com ou I Wheel Share. Ces plateformes présentent l’accessibilité « déclarative ». Dans le cadre de conventions, nous valorisons la marque « Tourisme &Handicap ». En effet, l’accessibilité est ainsi présentée en différenciant l’accessibilité « déclarative » majoritairement recensée par ces partenaires avec l’accessibilité « vérifiée » portée par la DGE notamment avec Tourisme & Handicap, à travers la mise en valeur de son logo avec les pictogrammes attribués.
Nous avons aujourd’hui environ 5 500 établissements labellisés « Tourisme &Handicap » et ces données sont en open data. Les développeurs d’applications peuvent donc facilement se les approprier pour apporter un service d’information.
Parmi les démarches de valorisation, nous pouvons aussi citer les Trophées du Tourisme Accessible qui récompensent les bonnes pratiques au service de l’accessibilité des sites touristiques. En 2018, 153 établissements étaient candidats, contre 111 en 2017. Ceci témoigne de l’intérêt grandissant des prestataires touristiques pour l’accueil des personnes handicapées. Ces trophées sont remis alternativement d’une année sur l’autre en marge du salon Autonomic à Paris ou Handica à Lyon. Tous les sites labellisés pour les quatre familles de handicaps sont candidats de fait. Ceci concerne aussi bien de grands ERP que de toutes petites structures, non ERP, qui ne sont même pas soumises à la réglementation accessibilité. C’est le cas des meublés, qui représentent près de trois quarts des sites labellisés.
Flyers "tourisme et handicap"

 

LT – Parmi les objections que nous entendons le plus souvent de la part des responsables de sites touristiques à qui nous présentons la marque « Tourisme &Handicap », il y a : « Je n’ai pas de clientèle handicapée. »  En effet, certains professionnels ne sont pas encore entrés dans une démarche de mise en accessibilité. Ils estiment pour certains que les obligations pesant sur eux sont importantes, pour d’autres que les formalités sont trop compliquées et que le coût des travaux pour une mise en accessibilité non pensée à l’origine peut être très lourd voire remettre en question le modèle économique de l’exploitant. Or, au-delà des quatre familles de handicaps, c’est l’accessibilité universelle qui est visée afin d’accueillir toutes clientèles à besoins spécifiques : les séniors, les parents avec enfants, les enfants en bas âge, les touristes ne parlant pas la langue du pays… C’est une des raisons pour lesquelles nous avons lancé une étude l’année dernière dont les résultats devraient être publiés à la fin du premier semestre 2019. Cette étude s’adresse aux gestionnaires d’ERP de 5e catégorie, hôtels et restaurants et doit permettre d’apprécier et objectiver les opportunités offertes par une clientèle en situation de handicap ou à mobilité réduite pour ces professionnels du tourisme. A l’issue de cette étude, nous prévoyons d’éditer des fiches actions à l’intention de ces petits ERP afin de diffuser les bonnes pratiques. Cette étude est inscrite dans la feuille de route du Comité Interministériel du Tourisme (C.I.T).
Nous cherchons également à développer la marque « Destination pour Tous » en anticipant les grands événements sportifs. Les Jeux Olympiques de 2024 vont se dérouler dans 8 grandes villes de France en plus de Paris : Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nice, Lille, Lyon, Saint-Etienne et Nantes. C’est une belle opportunité de faire progresser l’accessibilité universelle. D’ici là, la France accueillera aussi la Coupe du Monde de rugby en 2023. Nous attendons ces années-là une forte augmentation du nombre de touristes étrangers et il s’agit de les accueillir dans les meilleures conditions ! Nous travaillons pour cela en étroite collaboration avec les collectivités territoriales.

Merci beaucoup pour cet éclairage sur le tourisme accessible en France ! Souhaitez-vous ajouter un mot pour conclure ?

LT – En France, on a une certaine tendance à l’autodénigrement. Or, en ce qui concerne la mise en accessibilité de la société française, je cite volontiers Talleyrand : « Quand je me regarde, je me désole. Quand je me compare, je me console. »  Certes, en France, beaucoup de retard a été pris, beaucoup reste à faire… Mais regardons aussi à l’extérieur !  Il y a 5 500 sites touristiques labellisés, là où l’Allemagne n’en compte que 2 000. Au Québec, un seul territoire bénéficie de l’équivalent « Destination pour Tous ».
Il reste d’énormes marges de progrès mais c’est un domaine où existe une formidable « énergie » notamment en ce qui concerne l’innovation avec l’apparition de nouveaux services ou techniques innovants, par exemple dans les domaines de la communication et des services de substitution.

mautic is open source marketing automation