Quelle différence entre bandes de guidage et bandes d’éveil de vigilance ?

On les appelle communément « bandes podotactiles », mais sans savoir qu’il y en a de plusieurs sortes et qu’elles ont des fonctions différentes. Bandes de guidage ou bandes d’éveil de vigilance, comment doit-on les implanter pour une mise en accessibilité réussie ? Quelles sont leurs spécificités ? Comment les intégrer dans un projet global ? 

C’est promis, en lisant cet article, vous ne ferez plus jamais de confusions !

Les bandes de guidage et les bandes d’éveil de vigilance font toutes deux partie de la famille des surfaces podotactiles. Elles présentent toutes deux des reliefs en saillie, perceptibles par les pieds au travers des semelles de chaussures ou à l’aide d’une canne blanche. Cette signalétique au sol s’adresse en premier lieu aux personnes déficientes visuelles, qu’elles soient aveugles ou malvoyantes. C’est également une aide pour les personnes concernées par des troubles cognitifs ou rencontrant des difficultés d’orientation. 

Selon leur implantation et le type de relief utilisé, les surfaces podotactiles peuvent avoir différentes significations : éveil de la vigilance, guidage, interception ou séparation de zones. En France, seules les bandes d’éveil de vigilance et les bandes de guidage ont aujourd’hui fait l’objet d’une normalisation. On les retrouve sur la voirie et dans les espaces publics extérieurs, mais aussi à l’intérieur des bâtiments, en particulier des établissements recevant du public (ERP) comme les gares, les musées, les aéroports, etc.

Le guide complet de l'accessibilité PMR ! Je le veux !

Les bandes d’éveil de vigilance (BEV)

Les bandes d’éveil de vigilance, abrégées BEV, sont les plus répandues. On les désigne souvent par l’expression « bandes podotactiles ». Mais, comme nous l’avons vu plus haut, le terme « podotactile » est plus générique et englobe tous les revêtements de sol présentant un motif en relief positif véhiculant une information.

Description :

Les bandes d’éveil de vigilance sont des surfaces recouvertes de lignes de plots en relief, en forme de dômes, disposés en quinconce. Leurs caractéristiques techniques (matériaux, dimensions, géométrie, résistance) sont fixées par la norme NF P98351.

Bandes podotactiles : comprendre la norme NF P98-351

Fonction d’une bande d’éveil de vigilance :

Comme son nom l’indique, la bande d’éveil de vigilance a pour fonction d’éveiller la vigilance des usagers, autrement dit de donner l’alerte devant un danger ou un obstacle. Il existe plusieurs types de dangers définis dans la norme. L’usager s’appuie sur les indices de son environnement pour en déduire le comportement adapté : s’arrêter net ou ralentir seulement pour appréhender l’obstacle avec précaution.

Cas d’usage :

On retrouve la bande d’éveil de vigilance dans les cas suivants :

  • Devant un passage pour piétons, lorsque le trottoir est abaissé au niveau de la chaussée,
  • Le long des quais de transports guidés (train, métro, tramway, BHNS), lorsque la hauteur du quai est supérieure à 26 cm et qu’il n’existe aucun autre moyen de protection physique,
  • En haut de chaque volée d’escalier comportant plus de trois marches,
  • En amont et en aval des tapis roulants, plans inclinés ou escaliers mécaniques.

Précautions d’implantation :

La réglementation accessibilité impose de respecter un pas de freinage de 50 cm entre la limite extérieure de la bande d’éveil de vigilance et le début du danger signalé. Ce pas de freinage a pour fonction de donner aux personnes aveugles ou malvoyantes le temps d’interpréter cette signalétique podotactile avant d’atteindre l’obstacle. Il peut être réduit à la largeur d’un giron (28 cm en général) dans le cas des escaliers situés à l’intérieur des bâtiments.

La bande d’éveil de vigilance ne doit en aucun cas être utilisée pour d’autres situations que celles décrites dans la norme NF P98-351. Elle ne peut pas servir à signaler un obstacle en hauteur ou un point d’intérêt.

Faites l'autodiagnostic de votre ERP ! Je le télécharge !

Les bandes de guidage

Les bandes de guidage, parfois aussi appelées « bandes d’aide à l’orientation », abrégées BAO, sont apparues en France plus récemment que les bandes d’éveil de vigilance. On les remarque essentiellement dans les gares SNCF et sur certaines places publiques.

Description :

Les bandes de guidage sont des surfaces podotactiles composées de nervures, barres ou lattes parallèles indiquant une direction. Ces nervures en relief sont au nombre de trois ou quatre selon le lieu d’implantation. Le dispositif de guidage peut être constitué d’une bande simple ou d’un couloir de guidage formé de deux bandes parallèles de part et d’autre d’un espace vide.

Leurs caractéristiques techniques (matériaux, dimensions, géométrie, résistance) sont fixées par la norme NF P98352.

La norme NF P98-352 décryptée – Interview exclusive de Thierry Jammes

Fonction d’une bande de guidage :

La bande de guidage a pour fonction d’orienter les usagers dans un espace dépourvu d’éléments de guidage naturels comme un contraste de revêtements de sol ou une différence de niveaux. Elle est particulièrement utile dans les grands espaces, très difficiles à appréhender pour les personnes aveugles ou malvoyantes.

Série noire pour une canne blanche | Episode 3 : L’enfer des places

Cas d’usage :

On retrouve la bande de guidage dans les cas suivants :

  • Aux abords des ERP, le long du cheminement menant de l’accès au terrain jusqu’à l’entrée principale du bâtiment,
  • A l’intérieur des ERP, le long du cheminement menant de l’entrée principale vers l’accueil du bâtiment,
  • Dans les gares SNCF, sur les cheminements rejoignant les entrées aux principaux points d’intérêt que sont l’accueil, la billetterie, les toilettes et les accès aux quais,
  • Sur les places publiques, pour permettre la traversée d’une zone dépourvue de repères sans dévier de sa trajectoire, etc.

Précautions d’implantation :

Contrairement aux bandes d’éveil de vigilance, pour lesquelles les cas d’usage sont très bien décrits et circonscrits par la réglementation accessibilité, les bandes de guidage bénéficient d’un cadre beaucoup plus flou. Leur implantation est directement liée aux besoins d’orientation des usagers dans un lieu donné. Elle doit être étudiée en concertation avec eux. Il faudra veiller à ne pas démultiplier les bandes de guidage de manière excessive, ce qui constituerait une entrave à la lisibilité de l’espace. Mieux vaut ne sélectionner que quelques points d’intérêt significatifs plutôt que de les indiquer tous. 

Afin que les personnes aveugles ou malvoyantes puissent cheminer sereinement le long de la bande de guidage sans rencontrer d’obstacle, il est nécessaire de ménager un espace libre d’au moins 50 cm de part et d’autre.

Enfin, il est important de ne pas utiliser une bande de guidage comme séparateur de zones. Si, par exemple, une bande de guidage est utilisée pour marquer la séparation entre une circulation piétonne et une voie cyclable, la personne qui chemine le long de cette bande de guidage risque alors d’empiéter sur la zone réservée aux cyclistes et provoquer un accident. Dans ce cas-là, il faut donc implanter un séparateur de zones prévu à cet effet.

Les bandes de guidage peuvent cependant être utilisées comme bandes d’interception dans certaines circonstances. Alors, on utilise deux bandes de guidage accolées ensemble. 

Pour plus d’informations sur la bande d’interception, lisez notre article :

Améliorez le repérage des points d’intérêt avec la bande d’interception

Quels sont les points communs entre une bande d’éveil de vigilance et une bande de guidage ?

Nous l’avons vu, ce sont toutes deux des surfaces podotactiles. Mais elles ont d’autres points communs :

  • Elles doivent être contrastées visuellement par rapport au revêtement de sol environnant. 
  • Leur relief ne doit pas constituer un obstacle pour les personnes à mobilité réduite, notamment les utilisateurs de fauteuil roulant.
  • Elles sont disponibles dans une large variété de matériaux et de coloris, de manière à pouvoir s’adapter à tous les environnements : intérieur ou extérieur, établissements à faible ou forte fréquentation, bâtiments strictement utilitaires ou monuments prestigieux, etc.

Le guide complet de l'accessibilité ERP ! Je le veux !

La bande de guidage et la bande d’éveil de vigilance pour une accessibilité globale

Les bandes podotactiles, qu’elles soient de guidage ou d’éveil de vigilance, participent à une mise en accessibilité globale. Elles fonctionnent en synergie, les unes pour orienter, les autres pour alerter à l’approche d’un danger. Mais elles ne peuvent à elles seules suffire à garantir l’autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes.

Pour une accessibilité réussie, les bandes podotactiles doivent être associées à d’autres dispositifs de signalétique multisensorielle ou de guidage :

  • La signalétique sonore : les balises sonores activables par la télécommande NF S32-002 permettent, grâce à une information verbale diffusée par haut-parleur, de localiser et identifier un point d’intérêt à distance. Si l’on compare la bande de guidage à une route, les balises sonores peuvent alors être assimilées aux panneaux de signalisation.
  • La signalétique tactile : les manchons de mains courantes ou plaques de portes en relief et braille permettent aux personnes aveugles ou malvoyantes de confirmer leur localisation en chemin ou une fois arrivées à leur destination. 

4 recommandations pour adapter votre signalétique en braille

  • Le guidage sur Smartphone : les applications de guidage comme Evelity permettent d’effectuer un itinéraire à l’intérieur d’un bâtiment grâce à des instructions dispensées en temps réel à la manière d’un GPS. Evelity s’adapte à tous les handicaps en proposant une interface et des instructions personnalisées en fonction du profil de l’utilisateur.

Désormais, les bandes podotactiles ne devraient plus avoir de secrets pour vous. Que vous ayez la charge d’un projet d’aménagement de voirie, d’un espace public ou d’un bâtiment, les bandes de guidage et bandes d’éveil de vigilance font partie des équipements incontournables pour améliorer l’autonomie des personnes ayant un handicap visuel. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels de l’accessibilité pour vous accompagner dans le choix des matériaux, des coloris et du mode d’implantation.

Publié le 7 juin 2022

Renvoi vers le site Okeenea bâtiment

Lise

Lise

Créer une culture commune entre tous les acteurs engagés pour rendre la ville et ses services accessibles à toutes les personnes qui vivent avec un handicap, c’est ce qui m’anime au quotidien !
Le Webzine OKEENEA
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse