Quelles solutions pour une signalétique sonore efficace pour les personnes aveugles ou malvoyantes ?

La signalétique sonore aide les personnes aveugles ou malvoyantes à se repérer mais aussi à accéder à de l’information. Il existe plusieurs solutions qui, selon les lieux d’implantation (arrêts de bus, passages piétons, établissements…), les accompagnent dans leur quotidien.

Car la signalisation sonore remplit le rôle de la signalisation visuelle. Le but est bien de sonoriser les éléments visibles pour que les non ou mal voyants soient sur le même pied d’égalité que les voyants. C’est la raison pour laquelle la signalétique sonore est un élément central d’accessibilité. 

Comment fonctionne une signalétique sonore ? Où est-elle nécessaire ? Quelles solutions privilégier ? C’est ce que l’on va découvrir dans cet article.

C’est quoi une signalétique sonore ?

Commençons par définir la signalétique : il s’agit de l’ensemble des éléments d’une signalisation dans un lieu public. Des éléments aidant à l’orientation des usagers et leur offrant des informations. 

Ici, on se concentre seulement sur la signalétique informationnelle et directionnelle. 

Pour la signalétique d’un musée, on retrouve des logos, pictogrammes, éléments textuels et visuels… Tout cela aide les visiteurs à bien se déplacer au sein du musée et à facilement accéder aux informations nécessaires pour bien comprendre les œuvres exposées.

Si la signalétique est donc indispensable à un lieu, comment la rendre accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes pour qui les éléments visuels ne sont pas aussi efficaces ?

C’est là que la signalétique sonore entre en jeu : apporter un repérage et une orientation ainsi que des informations par le son. Des éléments vocalisés et facilement audibles et qui servent la même fonction que les éléments visuels.

On vous rappelle tout de même que ce n’est pas parce que les personnes déficientes visuelles utilisent leur ouïe pour compenser l’absence de vision qu’elles entendent mieux. 

Leur ouïe n’est pas plus développée que celle des personnes voyantes. Il s’agit en fait d’une idée reçue. Elles font juste plus attention à leur environnement sonore.

8 idées reçues sur les aveugles

Des solutions de signalétique sonore pour différents usages

Faisons le tour de ce qu’il existe comme solutions de signalétique sonore. 

Feux sonores

Ils permettent aux piétons aveugles ou malvoyants de traverser en toute sécurité. Ils remplissent 3 fonctions :

  1. Ils les aident à localiser la traversée piétonne.
  2. Ils leur permettent de savoir quand le feu piéton est vert.
  3. Ils les guident tout au long de la traversée pour atteindre le trottoir opposé.

personne aveugle traversant la rue grâce à un feu sonore

Les feux sonores font partie intégrante de l’accessibilité de la voirie. C’est la raison pour laquelle leur implantation est si importante. Et qu’ils disposent de leur propre norme, la norme NF S32-002

A noter que cette norme ne porte pas sur l’installation des feux sonores mais sur leurs fonctionnalités et leurs caractéristiques sonores. C’est ce qui nous intéresse ici tout particulièrement, les réglages de volume sonore à respecter pour une signalétique sonore utile et efficace : 

  • Le niveau sonore des feux piétons doit être entre 35 et 81 dB(A).

Mais pour s’assurer que les feux soient bien audibles dans le bruit urbain de nos villes, nous conseillons aux équipes techniques de les calibrer entre 70 et 75 dB(A). 

Pour les espaces calmes, 60 dB(A) suffisent. Il ne faut pas descendre plus bas car le son risque de ne pas être audible pour les usagers aveugles ou malvoyants. 

Les personnes ayant un handicap visuel peuvent déclencher les feux sonores à l’aide de 2 outils : la télécommande normalisée et l’application de smartphone MyMoveo.

La réglementation des feux sonores décryptée ! Je la télécharge !

Télécommande normalisée

On parle bien de télécommande normalisée car comme les feux sonores, elle répond aux caractéristiques sonores de la norme NF S32-002.

Comment marche-t-elle au juste ? 

Télécommande EO Evasion
Télécommande EO Evasion

Elle peut être activée de façon manuelle ou automatique : une pression brève sur le bouton active la synthèse vocale des modules sonores à proximité. Le rayon se situe entre 5 et 20 m selon l’environnement.

Une pression longue de 5 secondes active ou désactive le mode automatique de la télécommande.

Grâce au mode automatique, les usagers déficients visuels n’ont pas besoin de sortir leur télécommande de leur poche ni d’appuyer sur le bouton. La télécommande déclenche pour eux les modules sonores qu’elle capte.

Balises sonores

Et il n’y a pas que les feux sonores que cette télécommande peut activer, il y a aussi les balises sonores.

On en trouve à plusieurs endroits :

  • L’entrée d’un établissement recevant du public : elle aide les personnes aveugles ou malvoyantes à localiser l’entrée du bâtiment. En plus, elle peut leur offrir des informations complémentaires comme les horaires d’ouverture.
  • L’accueil d’un ERP.
  • L’entrée d’une station de métro : il y a toujours cette aide au repérage. Comme informations, on trouve le nom de la ligne desservie.
  • L’arrêt d’un bus : même principe que pour la station de métro.
  • Distributeurs de tickets de transport : les usagers déficients visuels peuvent acheter facilement leur ticket une fois le distributeur localisé grâce à la balise sonore. 

Une balise sonore blanche placée à l'entrée des locaux d'Okeenea

A noter que la balise sonore n’est pas explicitement citée comme équipement réglementaire. Mais elle répond tout de même à un objectif de l’arrêté du 8 décembre 2014 sur les établissements recevant du public d’un cadre bâti existant : “Les entrées principales du bâtiment sont facilement repérables et détectables par des éléments architecturaux ou par un traitement utilisant des matériaux différents ou visuellement contrastés.”

En fait, la balise sonore est ce qu’on appelle une solution d’effet équivalent : une solution technique qui répond à un enjeu de la réglementation accessibilité mais par des moyens différents de ceux qui y sont décrits.

Même si elle n’est pas réglementaire, elle répond aux besoins des personnes aveugles ou malvoyantes. C’est la raison pour laquelle 80% d’entre elles trouvent que la balise sonore est le dispositif qui leur est le plus utile (étude de l’Institut de la Vision).

Le guide complet de l'accessibilité ERP ! Je le veux !

Bornes d’information voyageur 

On les trouve aux arrêts de bus et tram ainsi qu’aux stations de métro pour indiquer aux usagers le temps d’attente et les éventuelles perturbations, ce sont les bornes d’information voyageur, aussi appelées BIV : des panneaux lumineux.

Leurs informations sont précieuses pour les usagers dont les personnes déficientes visuelles font partie. Il faut donc que les bornes d’information voyageur soient vocalisées.

Et là aussi, c’est grâce à la télécommande que les usagers aveugles ou malvoyants peuvent les déclencher.

Les vocaliser présente 2 avantages pour eux :

  • Ils ont accès à l’information dont ils ont besoin pour leur trajet comme n’importe quel usager.
  • L’arrêt est localisé grâce au message sonore que la BIV leur transmet. De cette façon, ils sont sûrs d’être à l’endroit souhaité.

Plusieurs villes comme Lyon, Toulouse, Nantes et Rennes ont adopté la vocalisation des bornes d’information voyageur. Mais le système serait à déployer dans toute la France.

Ascenseurs

Comment une personne aveugle ou malvoyante peut-elle savoir que l’ascenseur est bien à l’étage souhaité ? En sonorisant l’information.

Mais avant tout, elle doit déjà trouver où se situe l’ascenseur, qu’il s’agisse d’un ascenseur d’un établissement ou d’un réseau de métro.

Comme solution, on peut tout simplement installer une balise sonore au-dessus de l’ascenseur ou bien l’intégrer directement au système. Encore une fois, c’est un déclenchement simple pour les usagers déficients visuels disposant d’une télécommande.

Beaucoup de réseaux de transport utilisent ce système comme le métro de Lyon.

Pourquoi la signalétique sonore est-elle si importante ?

Vous l’avez compris, la signalétique sonore permet aux personnes aveugles ou malvoyantes d’avoir accès aux mêmes informations que les personnes voyantes. 

Mais installer des solutions de signalétique sonore dans nos villes, nos établissements et nos réseaux de transports, c’est aller plus loin :

  • Faciliter l’autonomie des personnes déficientes visuelles dans leurs déplacements du quotidien.
  • Mettre en place une mobilité inclusive.
  • Utiliser des solutions techniques plutôt que de solliciter des employés pour orienter les usagers aveugles ou malvoyants.

Si vous êtes dirigeant d’un établissement et que vous souhaitez implanter une signalétique sonore utile pour vos usagers, posez vous ces questions : 

  • Par quels cheminements vont-ils passer ? 
  • Quels points d’intérêt sont pertinents pour eux ? 
  • Dans quels services vont-ils aller ? 
  • De quel type d’information ont-ils besoin et à quel moment ?

Mettez-vous à leur place pour comprendre leurs besoins et surtout y répondre avec les solutions que vous avez découvertes ici. 

Et il en est de même pour les responsables voirie :

  • Est-ce qu’un piéton aveugle arrive bien à se repérer dans ce carrefour ?
  • Comment est-ce que je peux rendre ce carrefour sans feux accessible ?
  • Est-ce que tous mes feux sonores disposent bien d’un message donnant le nom de la rue ?
  • Le volume sonore est-il suffisamment élevé pour être perçu par les usagers déficients visuels ?

Pour les personnes qui comptent sur leur ouïe pour se déplacer, une signalétique sonore sûre et efficace est primordiale. Ce tour d’horizon sur les différentes solutions permet de comprendre leurs fonctions ainsi que les lieux où elles peuvent être implantées. Le tout pour faciliter le quotidien des usagers.

Vous souhaitez en savoir plus sur la signalétique sonore ? Découvrez nos articles :

La norme NF P96-105 décryptée | Le doublage sonore des pictogrammes (partie 3)

5 bonnes raisons d’installer des balises sonores dans votre réseau de transport 

Balises sonores et bandes de guidage : 2 solutions qui se marient bien !

Publié le 31 octobre 2022

© Okeenea

Renvoi vers le site Okeenea Tech

Carole

Carole

En tant que content manager chez Okeenea, j’écris des articles de fond sur l’accessibilité sous toutes ses formes et je passe à la loupe toutes les idées reçues liées au handicap.
Le Webzine OKEENEA
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse