8 idées reçues sur les aveugles

Peut-être parce que la vue est le sens le plus utilisé chez l’être humain, peut-être à cause de la peur ancestrale de l’obscurité, la cécité suscite beaucoup de craintes et d’interrogations. Nombreuses sont les idées reçues qui circulent concernant les personnes aveugles. En voilà quelques-unes auxquelles nous allons immédiatement tordre le cou !

1.      Les aveugles ont un 6e sens.

Faux. Les personnes aveugles ont bien un sens en moins, pas en plus !

Du latin ab oculis, le mot « aveugle » signifie « privé de ses yeux ». Au cours de l’histoire, les personnes aveugles ont tantôt suscité des peurs irrationnelles, tantôt une admiration démesurée, et presque toujours une forme de fascination. Voilà pourquoi on leur a souvent prêté un 6e sens. Or, si elles peuvent parfois donner l’impression d’avoir perçu des signes « surnaturels », c’est tout simplement parce que la privation de la vue, sens principal chez l’être humain, les oblige à utiliser leurs autres sens de façon beaucoup plus poussée que ne le font généralement les autres.

2.      Les aveugles entendent mieux.

Homme aveugle dans une gareFaux. Les personnes aveugles n’entendent ni mieux ni moins bien que le reste de la population.

Cependant, l’ouïe est le premier sens utilisé pour compenser l’absence de vision. A acuité auditive égale, une personne aveugle capte plus d’informations sonores qu’une personne voyante. C’est avant tout une question d’attention portée à son environnement sonore et d’interprétation. Alors, ne vous étonnez pas si une personne aveugle vous signale avoir entendu quelque chose qui vous a complètement échappé ! C’est tout simplement parce que votre concentration était ailleurs, sans doute sur ce que vous aviez devant les yeux.

3.      Tous les aveugles lisent le braille.

Faux encore. Les personnes aveugles ne seraient qu’environ 10% à lire le braille. On est loin de la totalité !

Dans la plupart des cas, la cécité survient après l’âge de l’apprentissage de la lecture. Ce handicap touche même en grande majorité des personnes de plus de 60 ans. Il est donc rare que ces personnes aient accès à l’apprentissage du braille. Par ailleurs, la sensibilité tactile peut avoir été altérée par des travaux manuels, une maladie ou des traitements médicaux. Même appris tôt, le braille nécessite une pratique régulière pour être entretenu. Or, il n’est pas évident d’avoir accès à des documents en braille quotidiennement.
Pour les personnes aveugles qui le maîtrisent, le braille est cependant un outil déterminant pour une bonne insertion sociale et professionnelle.

4 recommandations pour adapter votre signalétique en braille

4.      Le braille est une sorte de langue étrangère, très difficile à apprendre.

Journée internationale du brailleFaux. Le braille est un simple alphabet, un code de transcription lettre à lettre.

Le braille est une écriture tactile, dont chaque caractère se compose d’une combinaison de points en relief. 64 combinaisons différentes suffisent à transcrire l’ensemble des lettres de l’alphabet, y compris les lettres accentuées, les chiffres et les signes de ponctuation. Si la maîtrise de la lecture tactile nécessite un toucher affuté, il est en revanche très facile de décoder un texte en braille visuellement en utilisant un alphabet et quelques règles de base.

5.      Les aveugles ne connaissent pas les couleurs.

Tout dépend de l’âge de la cécité !

Il est évident que les personnes qui n’ont jamais vu les couleurs ont du mal à se les représenter. Mais la plupart des personnes aveugles ne l’ont pas toujours été ! Elles conservent donc leur référentiel visuel toute leur vie. Et même sans les voir, les aveugles de naissance sont capables d’apprendre les codes liés aux couleurs : feu rouge ou vert, le bleu du ciel ou de l’eau, le vert des arbres qui tourne au roux en automne… Pas besoin de voir pour savoir tout ça !

6.      Les aveugles ne rêvent pas.

Faux. Eh si, comme tout le monde !

Les rêves se composent des impressions emmagasinées dans la journée. Le sens de la vue étant prépondérant chez l’être humain, ses rêves sont majoritairement constitués d’images qui défilent. Mais pour ceux qui n’ont jamais vu, pas d’images ! Pour les aveugles de naissance, les rêves se composent alors d’impressions issues des autres sens : auditives, tactiles, olfactives ou même gustatives ! Chez ceux qui ont vu plus tôt dans leur vie, les rêves peuvent également conserver des images, nettes comme avant, ou altérées selon la dégénérescence de la vision.

7.      Les aveugles ne peuvent pas utiliser un ordinateur.

Faux. Bien sûr que si. Fort heureusement, il existe de nombreuses adaptations pour que les personnes aveugles puissent se servir elles aussi d’un ordinateur.

Les « lecteurs d’écran » sont des logiciels qui transposent tout ce qui est inscrit sur l’écran d’un ordinateur à l’aide d’une voix de synthèse : texte saisi, pages web, menus, boites de dialogue, etc. Ces logiciels comprennent des raccourcis clavier qui permettent à l’utilisateur de naviguer d’un élément à l’autre comme on peut le faire visuellement. Ils peuvent être associés à un afficheur braille, une sorte de tablette qui fait apparaître au fil de la lecture des points en relief pour former les différentes lettres.
Ces outils restent cependant très coûteux et nécessitent un apprentissage intensif pour une utilisation efficace. Leur efficacité dépend aussi beaucoup de la prise en compte de l’accessibilité numérique par les développeurs de logiciels et webmasters.

8.      Les aveugles ne peuvent pas utiliser un téléphone tactile.

personne aveugle avec un smartphoneFaux. Si, même si ça peut paraître encore plus surprenant que pour l’ordinateur !

Avec leur écran totalement lisse et leurs touches quasiment inexistantes, il n’était pas évident que les personnes aveugles puissent un jour utiliser les smartphones. Mais les constructeurs ont pris la question au sérieux et proposent désormais des applications comme VoiceOver pour iOS ou TalkBack pour Android. Celles-ci vocalisent toutes les opérations effectuées sur l’écran et permettent d’interagir par une gestuelle adaptée.

Le smartphone, une révolution pour les personnes aveugles et malvoyantes !

 

Vous vous posez encore d’autres questions que vous n’avez jamais osé formuler ? N’hésitez plus ! Et, qui sait, elles donneront peut-être lieu à un prochain article sur ce webzine !

 

Auteur Lise Wagner // Article publié le 15/01/2019

Renvoi vers le site Okeenea Tech

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse