Métros : quels dispositifs pour guider et informer les personnes déficientes visuelles ?

Le saviez-vous ? Les stations du métro parisien seront prochainement équipées de balises sonores pour permettre aux personnes aveugles de les repérer. Une petite révolution pour l’accessibilité !

Prendre les transports en commun et notamment le métro quand on est aveugle, peut s’avérer complexe et stressant. Heureusement de nombreuses solutions existent, des plus classiques aux plus surprenantes. On vous emmène aux quatre coins de la France pour vous faire découvrir un florilège de dispositifs mis en place pour les personnes malvoyantes ou aveugles. C’est parti !

Non-voyants : quelles sont les difficultés rencontrées dans le métro ?

S’engouffrer dans une station de métro quand on ne voit pas est un défi au quotidien pour les personnes déficientes visuelles. Nombreux sont les obstacles qui viennent jalonner leur parcours.

Voici une liste non exhaustive des difficultés principales rencontrées dans ce transport public tant populaire :

  •      localiser la station et son entrée
  •      trouver le guichet et acheter un ticket
  •      trouver les portiques de sécurité
  •      se déplacer dans les couloirs
  •      trouver sa ligne et la bonne direction direction
  •      se faire une idée sur le temps d’attente
  •      s’arrêter à la bonne station
  •      trouver la sortie ou prendre une correspondance
  •      en cas de perturbation : être informé et savoir que faire pour atteindre sa destination

Guider les aveugles dans le métro : 4 solutions à la une

La France compte 1,7 million de personnes déficientes visuelles et 6 métropoles équipées d’un réseau de métros. C’est pourquoi il est essentiel que des solutions existent pour préserver ce maillon essentiel de la chaîne de déplacement. Et si la solution résidait dans des équipements mettant en œuvre les autres sens qui sont, on le sait, particulièrement sollicités chez les personnes porteuses de handicap visuel ?

Comment guider les personnes aveugles par le son ?

Une personnes non-voyante a besoin de repères sonores pour être autonome dans les transports en commun. L’ouïe est le premier sens utilisé pour compenser l’absence de vision.

En 2019, la RATP équipera 302 stations de métro de balises sonores activables à distance afin de délivrer des informations sonores via haut-parleur. Largement plébiscitée par ses usagers, la balise sonore est citée comme étant le dispositif le plus utile pour se déplacer en toute autonomie. Pour renforcer ce dispositif, un système de sonorisation des panneaux visuels annonce le temps d’attente et la direction du prochain métro. A Rennes, des bornes interactives équipées d’un module de sonorisation informent en temps réel les voyageurs désorientés.

Le réseau de transport de Toulouse, Tisséo, met à la disposition de tous les usagers une audiodescription des stations de métro[LW3] . Cela permet de préparer son déplacement en amont mais nécessite une anticipation de la part de l’utilisateur pour se procurer les fichiers audios.

Une annonce du prochain arrêt dans les rames a également été mis en place à Lyon, à Lille et à Rennes. Ce dispositif sonore répond à un réel besoin : savoir à quelle station descendre. En effet dans les autres réseaux de métros, les personnes déficientes visuelles doivent compter sur leur mémoire ou l’aide des autres passagers pour savoir à quelle station descendre.

Les lyonnais non-voyants peuvent s’aider d’un bip sonore pour anticiper la fermeture des portes du métro – un système plébiscité par d’autres réseaux de métro en France et devenu réglementaire pour des raisons de sécurité. Quant à la validation du titre de transport, un signal sonore bref ou long indique son activation.

Balise Navigueo

Comment guider les personnes aveugles par le toucher ?

Parce qu’une aide sonore n’est souvent pas suffisante, voici un tour d’horizon des dispositifs tactiles ou podotactiles mis en place dans les métros français pour favoriser l’autonomie des personnes non-voyantes.

  • L’ensemble des stations de métro en France sont équipées de bandes d’éveil de vigilance en bordure des quais. Ces plots en relief, perceptibles à la canne ou au pied, préviennent les voyageurs qu’ils arrivent à proximité du bord du quai, une limite à ne pas dépasser. Ce dispositif est obligatoire sur tous les quais de transports sur rails.
  • Le réseau de métro lyonnais dispose de dalles de repérages afin de mieux localiser les portes du métro. Sur tous les quais, des carreaux de textures différentes du revêtement habituel indiquent l’emplacement des portes des rames.
  • La ville de Toulouse propose un atlas en braille des stations de métro à consulter dans les agences.

Comment guider les personnes aveugles par l’odorat ?

En 2018, le métro de Rennes a testé pendant 6 mois, un dispositif olfactif pour aider les personnes aveugles à s’orienter.

“Chaque odeur est associée à une direction. Cela vient en complément des messages sonores et visuels qui sont mis en place pour améliorer l’accessibilité du métro aux personnes handicapées » a indiqué Frédéric Clec’h, responsable de l’information voyageur chez Keolis Rennes, l’exploitant du réseau Star.

Si les personnes aveugles utilisent ponctuellement les odeurs pour en déduire une information, le principe d’une signalétique olfactive est peu convaincant. Les odeurs sont très volatiles, elles sont perçues très différemment selon la sensibilité de chacun et peuvent même fortement incommoder certaines personnes allergiques. L’expérimentation de Rennes, aussi innovante soit-elle, n’a pas eu de suites.

bande podotactile métro

Et les solutions humaines pour accompagner les déficients visuels ?

La RATP a formé les 300 agents de la ligne 1 du métro parisien pour qu’ils soient en mesure d’identifier et d’apporter une assistance aux personnes déficientes visuelles qui en éprouvent le besoin. Il est alors possible pour une personne aveugle ou malvoyante d’être accompagnée par un agent jusqu’au quai de sa station de départ et d’être accueillie à l’arrivée.

Quelles  solutions développer à l’avenir ?

Les personnes déficientes visuelles souhaitent avant tout le développement de la signalétique sonore. Après la RATP, d’autres gestionnaires de réseaux de transports étudient des projets de balisage sonore de leurs stations de métro. Le doublage des annonces visuelles par des annonces sonores (prochaine station, temps d’attente…) doit également se généraliser.

D’autre part, l’utilisation de smartphones et des applications mobiles se généralise, améliorant ainsi la mobilité individuelle. Plusieurs solutions pour aider les personnes aveugles à gagner en autonomie sont en cours de développement et offrent d’extraordinaires perspectives d’inclusion pour les personnes qui vivent avec un handicap visuel. Des applications mobiles inclusives vont prochainement voir le jour. Elles permettront à chacun et à chaque contexte d’être assisté dans son déplacement, en intérieur dans un lieu complexe comme le métro mais aussi en extérieur.

En bref :

Nombreuses sont les solutions pour aider les personnes non voyantes dans le métro. Qu’elles soient sonores, tactiles, humains ou technologiques, les dispositifs d’aide représentent un grand pas en avant vers l’accessibilité universelle des réseaux de transports en commun. L’ère du digital apporte aussi toute une panoplie de solutions pour un service toujours plus personnalisé et à portée de main. En attendant qu’elles voient le jour, la balise sonore, couplée de bandes de guidage restent les deux outils qui répondent le mieux à l’usage pour favoriser l’accessibilité dans le métro.

Pour aller plus loin : Découvrez comment les gares et les trains répondent aux besoins des usagers déficients visuels dans notre article précédent.

Renvoi vers le site Okeenea Tech

Mis en ligne le 30 avril 2019