Accessibilité de l’information voyageur : 5 solutions pour les usagers sourds et malentendants

“Le train en direction de Paris Gare de Lyon arrive en gare”, “En raison d’un accident sur la voie, le tramway sera arrêté quelques instants, merci de votre compréhension”, “La ligne 21 est déviée pour cause de travaux, exceptionnellement les trois prochains arrêts ne seront pas desservis”.

Tous ces messages sonores familiers à nos oreilles et diffusés dans nos stations et au sein des transports publics sont essentiels pour garantir le bon fonctionnement, le confort et la sécurité des voyageurs notamment en cas d’urgence ou de perturbation. Encore faut-il que l’information soit accessible pour le public à qui elle est destinée. Le format sonore, s’il a l’avantage d’être direct, exclut tous les usagers présentant une déficience auditive soit 11,2% de la population (source : surdi-info).

Alors comment garantir l’information voyageur aux usagers déficients auditifs ? Focus sur la réglementation, les besoins et les solutions existantes destinées aux usagers des transports publics sourds et malentendants.

Réglementation et accessibilité de l’information voyageur

Pour rappel, l’article 41 de la loi n°2005-102 du 11 février 2005 a modifié l’article L. 111-7-3 du code de la construction et de l’habitation comme suit :

“Les établissements existants recevant du public doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y circuler et y recevoir les informations qui y sont diffusées, dans les parties ouvertes au public. L’information destinée au public doit être diffusée par des moyens adaptés aux différents handicaps. »

article 41 de la loi n°2005-102 du 11 février 2005

Pour les transports en commun, qu’ils soient affrétés par une entité publique ou privée, son article 78 complète :

«Les personnes déficientes auditives bénéficient, à leur demande, d’une traduction écrite simultanée ou visuelle de toute information orale ou sonore les concernant selon des modalités et un délai fixés par voie réglementaire.”

Comprendre les difficultés et les besoins des personnes sourdes dans les transports publics

Dans ce contexte réglementaire, où sont adressés les droits du public handicapé, les personnes sourdes et malentendantes rencontrent toutefois des problèmes d’accessibilité notamment lors de la diffusion de messages sonores en cas d’urgence et de perturbations.

A cela viennent se greffer d’autres difficultés comme la planification du voyage, l’achat du titre de transport, l’orientation et l’interaction avec les voyageurs et le personnel.

Si la population sourde est très hétérogène, la perception du monde environnant reste similaire d’une personne à l’autre. De la réduction au renoncement de toute forme de mobilité, on retrouve principalement les gènes suivantes :

  • difficultés pour percevoir l’information sonore
  • gêne due aux bruits parasites dans des ambiances sonores dégradées
  • perte d’équilibre, fatigue, maux de tête, acouphènes etc.

Lors de leur déplacement, les personnes présentant une perte d’audition ont besoin d’un support écrit diffusé simultanément au message oral, afin de garantir le même degré d’information et donc de sécurité et de service que le reste de la population. Aussi, afin d’assurer leur confort, des places assises prioritaires et un environnement sonore calme devraient être proposés, dans la mesure du possible.

5 solutions pour compenser l’information sonore dans les transports 

Le format écrit reste le format le plus plébiscité par les personnes sourdes ou malentendantes, bien qu’il ne prenne pas en compte les besoins des personnes présentant des difficultés de lecture dues à un handicap ou une méconnaissance de la langue française.

Une étude menée par UNIVACCESS en 2018 recense des solutions universelles d’aménagement dans les transports publics à destination des personnes handicapées et notamment à destination des personnes sourdes ou malentendantes. Voici les dispositifs les plus fréquemment identifiés.

1. L’alerte SMS

alerte SMS perturbations transports accessibilité

Parmi les solutions énumérées, on retrouve des solutions universelles comme l’alerte SMS en cas de perturbation. Cette initiative mise en place, entre autres, dans les villes de Grenoble, Auckland, Genève et King County (Washington, États-Unis) permet aux usagers de suivre en temps réel le statut de leur mode de transport ou encore de recevoir des notifications spécifiques à un itinéraire, notamment lors de perturbations.

2. Le bip lumineux

bip lumineux métro de Lyon pour l'accessibilité des personnes sourdes

De nombreuses villes dans le monde entier comme Lisbonne, Lyon ou Singapour ont équipé leurs portes de métro et de tramway d’un voyant lumineux clignotant à l’intérieur et à l’extérieur. Le voyant accompagne le bip sonore pour éviter tout franchissement des portes lors de leur fermeture.

3. Les bornes d’information voyageur

information voyageur métro de Paris pour l'accessibilité des personnes sourdes

Les bornes d’information voyageurs fleurissent partout dans le monde, comme à Manchester ou Barcelone. Situées sur les quais, dans les gares, les stations et à l’intérieur des véhicules et des wagons, elles délivrent aux usagers de l’information écrite utile et fiable. La plupart des bornes à bord des véhicules informent sur le prochain arrêt. Certaines vont jusqu’à annoncer les lieux d’intérêt et les commerces à proximité.

4. La formation des agents à la langue des signes 

formation personnel langue des signe accessibilité transports

Certaines villes comme Toulouse initient leurs agents d’accueil à la langue des signes française (LSF). Si elle n’est pratiquée que par quelques 100000 personnes en France, son recours dans les stations et les gares est un véritable atout pour les usagers concernés. 

5. Les applications d’information voyageur

application mobilité transports publics pour l'accessibilité des personnes sourdes et malentendantes

Pour les trains ne disposant pas d’écran d’information, la SNCF a développé l’application Mon Assistant Visuel (MAV) qui avertit des retards éventuels, des changement de train, du numéro de quai ou encore délivre les annonces du chef de bord.

A Nantes, l’application Pysae permet de recevoir de l’information sur les perturbations sur les lignes, en cours ou à venir, de connaître les prochains départs ou encore de recevoir une alerte à l’approche de la destination choisie.

Les transports de Barcelone mettent à disposition des usagers une application pour le calcul en temps réel du nombre de minutes restantes avant l’arrivée du prochain bus. La ville de Londre propose un service similaire grâce à un calculateur d’itinéraire avec choix simples et adaptés.

Le MaaS : un outil tout-en-un pour l’accessibilité de demain

Le MaaS qu’est-ce que c’est ? Cet article vous dit tout !

Les applications de type MaaS offriront bientôt une solution tout-en-un pour favoriser la mobilité de l’ensemble des usagers des transports publics et privés. De la planification du voyage, à l’achat du titre de transport en passant par l’aide à l’orientation et la diffusion d’information en temps réel, le MaaS se dessine comme étant l’innovation idéale pour les personnes déficientes auditives.

L’arrivée en France du MaaS reste subordonnée au projet de loi LOM – loi au demeurant très attendue dans ce domaine qui permettra l’ouverture de l’accès aux données en temps réel de l’ensemble des services de transports. Certaines applications telles que Moovit et CityMapper sont déjà présentes sur le marché français mais elles ne proposent qu’une offre partielle de services. Il est pourtant indispensable que ces outils prennent en compte l’ensemble des besoins spécifiques des personnes handicapées ou entravées dans leur mobilité afin de concevoir un service réellement inclusif. Affaire à suivre… 


En conclusion


La diffusion de la bonne information, au bon moment et dans la bonne modalité sensorielle, constitue un atout pour les services des transports. Pour les personnes qui n’entendent pas ou peu, des solutions lumineuses, humaines et technologiques (écrans, SMS et applications mobiles) ont été éprouvées dans de nombreuses villes à travers le monde. Sachant qu’après 50 ans, une personne sur trois présente des difficultés auditives, compenser l’information sonore reste un enjeu majeur pour les exploitants des services de transports.

Tous ces aménagements font d’ailleurs partie des solutions universelles qui peuvent servir au plus grand nombre, handicapé ou non. Investir dans l’accessibilité des personnes sourdes et malentendantes, c’est en effet garantir l’accès de son réseau au plus grand nombre.

Pour en savoir plus, découvrez notre article : 12 conseils pour bien accueillir une personne sourde ou malentendante

Renvoi vers le site Okeenea Tech

Publié le 14 octobre 2019

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse