L’UNADEV, une association engagée pour l’autonomie des déficients visuels

Les associations représentant les personnes handicapées jouent un rôle essentiel dans la défense de leurs droits et la construction d’un monde plus accessible. Nous avons décidé de leur donner la parole sur notre webzine. Pour introduire cette nouvelle série d’entretiens, nous accueillons Robert Kuiesine, responsable du centre Auvergne-Rhône-Alpes de l’UNADEV, une association à rayonnement national qui œuvre pour l’autonomie et l’épanouissement personnel des personnes déficientes visuelles depuis plus de 90 ans.

Portrait de Robert Kuiesine de l'UNADEV
Robert Kuiesine, Responsable du centre Auvergne-Rhône-Alpes de l’UNADEV

Bonjour Robert Kuiesine. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous parler de l’association UNADEV ?

L’UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels) est une association basée à Bordeaux mais dont le rayonnement est national. Nous avons en effet 8 centres régionaux répartis à travers la France. Je suis responsable du centre régional Auvergne-Rhône-Alpes situé à Lyon. 

L’UNADEV s’organise autour de 3 missions principales : accompagner les personnes déficientes visuelles, combattre les maladies de la vue et sensibiliser tous les publics au handicap visuel.

En tant que centre régional, notre objectif est d’être au plus près des personnes déficientes visuelles pour leur apporter de l’autonomie dans leur vie quotidienne et un épanouissement personnel. Le centre régional Auvergne-Rhône-Alpes rassemble depuis 2019 les unités de Lyon et Clermont-Ferrand et compte 9 professionnels, dont 3 animateurs multimédia, une chargée d’accompagnement social, une animatrice socio-culturelle, un éducateur sportif, une chargée d’accueil et une assistante administrative. Nous bénéficions aussi d’un mécénat de compétences pour développer la pratique de la voile par les personnes déficientes visuelles. Et notre équipe est épaulée par de nombreux bénévoles. 

Plusieurs bénéficiaires de l'association UNADEV participent à un atelier de vannerie
Atelier de vannerie auquel participent plusieurs bénéficiaires de l’association UNADEV

Nous pourrions comparer notre action à celle d’un centre social, mais adapté à la déficience visuelle. Nos locaux de Lyon représentent un lieu d’écoute et de rencontre, où chacun peut trouver un accompagnement social ainsi qu’un accès aux loisirs ou à la culture. Nous tissons par ailleurs de nombreux partenariats locaux pour améliorer la prise en charge, notamment avec la MDPH et les autres associations dédiées au handicap visuel. Les relations avec les entreprises tiennent aussi une place importante, par exemple pour la sensibilisation du personnel, ou comme avec OKEENEA quand il s’agit de mobiliser des testeurs pour leur application de guidage intérieur dans le métro.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les actions menées par l’UNADEV pour accompagner les personnes aveugles ou malvoyantes vers plus d’autonomie ?

Le chemin vers une meilleure autonomie passe aujourd’hui beaucoup par l’acquisition de l’informatique et des nouvelles technologies. Nos animateurs multimédia sont donc très sollicités. Ils reçoivent les bénéficiaires dans nos locaux mais interviennent également à distance. Ils forment principalement à la navigation sur Internet et aux outils bureautiques de base en utilisant les outils de compensations adaptés aux personnes déficientes visuelles : lecteurs d’écran à synthèse vocale ou logiciels de zoom. Nous avons aussi beaucoup de demandes concernant l’utilisation des smartphones, en particulier de l’iPhone avec VoiceOver, qui est le modèle le plus répandu chez les déficients visuels. Même si beaucoup de nos bénéficiaires restent réfractaires à ces outils, ils suscitent malgré tout de plus en plus d’intérêt, en particulier de la part des personnes âgées. Nous proposons aussi des cours de braille par le biais d’une de nos bénévoles. 

Un autre pilier de notre action est notre service d’accompagnement social, qui accueille de nombreux bénéficiaires. Les démarches administratives pour accéder à ses droits en tant que personne handicapée sont d’une telle complexité que le montage des dossiers nécessite bien souvent l’aide d’un professionnel. C’est un service central pour nous, car tant que les personnes n’ont pas accès à des conditions de vie décentes, il leur est difficile d’aller vers l’autonomie et l’épanouissement. 

Ensuite, nous proposons de nombreuses activités de loisir : jeux, activités manuelles, musique, sport… Nous faisons de notre mieux pour maintenir nos activités malgré l’épidémie de Covid-19 et ses contraintes sanitaires. Les cours dispensés dans nos locaux comme le yoga ou la gymnastique douce sont maintenus en petits groupes de six. Nous avons par contre dû interrompre toutes les activités extérieures à notre centre. Nous avons donc imaginé un nouveau service de balades à la demande dans la limite d’une heure pour pouvoir servir le maximum de bénéficiaires. Quant aux jeux et travaux manuels, nous utilisons les outils de visioconférence autant que possible. 

Au-delà des services proposés aux personnes physiques, l’UNADEV soutient de nombreuses actions en lien avec la déficience visuelle par le biais de son CPMO (Comité personnes morales). L’aide prend la forme d’un soutien financier, humain ou matériel. Nous avions ainsi lancé en 2019 un appel à projets pour 2 millions d’euros. Cette aide a permis de financer des projets dans différents domaines comme l’éducation, la culture ou la mobilité. Et le soutien de l’UNADEV ne s’arrête pas là. Nous continuons à accorder des financements pour des projets en faveur de l’autonomie des personnes déficientes visuelles après étude des dossiers de candidature par notre comité. 

Sur le plan national, l’UNADEV s’investit également beaucoup dans les champs de la formation et de l’insertion professionnelle. Une personne déficiente visuelle sur deux est au chômage et l’une des raisons de ce taux élevé est le manque de formation. Notre centre de formation adaptée a pour vocation d’accompagner les personnes déficientes visuelles dans l’acquisition de leur autonomie face aux problématiques professionnelles. Les domaines de formation sont variés : informatique, braille, langues, outils multimédia, etc. L’UNADEV se focalise beaucoup sur la qualité de ses formations et la qualification des formateurs. Par ailleurs, nous nous engageons à favoriser l’insertion professionnelle des personnes déficientes visuelles au sein de nos équipes. C’est une évidence que les associations comme la nôtre doivent être exemplaires en la matière. 

Nous arrivons au terme de notre entretien. Avez-vous un mot à ajouter ?

En ce début 2021, notre souhait le plus cher est de pouvoir reprendre normalement toutes nos activités. Cependant, les deux confinements de 2020 nous ont poussés à développer de nouveaux outils que nous allons continuer à utiliser pour aller toujours au plus près de nos bénéficiaires. Nous avons encore beaucoup à faire pour accompagner les personnes déficientes visuelles vers plus d’autonomie et nous continuerons à y mettre toutes nos forces !

 

Bonus : L’UNADEV a interviewé Sylvain Denoncin, dirigeant d’Okeenea, pour parler d’Evelity, l’application de guidage intérieur spécialement conçue pour les personnes en situation de handicap et pour laquelle l’association a été mise à contribution. Retrouvez son interview :

Evelity, une application innovante pour la mobilité des déficients visuels

Vous souhaitez en savoir plus sur le quotidien des personnes aveugles ou malvoyantes ? Découvrez nos articles :

Le smartphone, une révolution pour les personnes aveugles et malvoyantes !

8 idées reçues sur les aveugles

Comment font les aveugles pour traverser la rue en sécurité ?

Publié le 8 février 2021

Renvoi vers le site Okeenea Tech

Le Webzine OKEENEA
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse