La norme NF P96-105 décryptée | Tout savoir sur la conception des pictogrammes (partie 1)

Le 23 février est parue la norme NF P96-105 sur la conception et l’utilisation des pictogrammes pour une information accessible à tous et notamment aux personnes handicapées et aux personnes ayant des difficultés de lecture ou de compréhension. Nous l’avons décryptée pour vous accompagner au mieux dans votre projet d’accessibilité.

La norme NF P96-105 a pour objectif de lister les grands principes de conception et d’utilisation de pictogrammes et symboles compréhensibles par tous. Elle s’adresse principalement aux maîtres d’œuvre, maître d’ouvrage, gestionnaire d’ERP ou encore aux assistant à la maîtrise d’ouvrage. Cette norme a pour vocation de garantir une chaîne du déplacement sans barrière, ni obstacle.

pictogramme toilettes sur une portePour qui la norme NF P96-105 a-t-elle été pensée ?

Pour rappel un pictogramme est une représentation graphique schématique reproduisant le contenu d’un message sans se référer à sa forme linguistique. Il doit être accessible au plus grand nombre quelque soit la langue, la culture ou le handicap de l’usager et ainsi lui donner des informations qu’il puisse se repérer facilement durant leurs trajets.
Le public concerné ? Tout d’abord les 12 millions de personnes handicapées mais également les seniors, les touristes, les personnes illettrées… Bref un très large public !

Le guide complet de l'accessibilité ERP ! Je le veux !

 

Comment concevoir un pictogramme répondant à la norme NF P96-105 ?

Voici les 7 règles à respecter. Ces pictogrammes doivent être :

1- Compréhensibles

Il est essentiel que ces pictogrammes soient compréhensibles par tous au 1er coup d’œil et mémorisables. Pour cela deux conseils :
– Bien prendre en compte l’environnement dans lequel ils sont mise en œuvre.
– Utiliser et s’inspirer de pictogrammes déjà existants, approuvés et connus de tous.

2- Faciles à retenir

Afin de vérifier s’ils sont facilement mémorisables, vous pouvez les faire tester par des personnes en situation de handicap ou sinon vérifier que la représentation graphique et la couleur peuvent être décrits oralement avec simplicité.
Par exemple pour les couleurs : bleu et non pas bleu clair, turquoise etc.

3- Ne pas être en perspective

La perspective complexifie la représentation graphique et va donc à l’encontre du but recherché.

4- Visibles

Lors de la conception des pictogrammes prenez en compte les conditions dans lesquelles ils vont se trouver : l’éclairage, les soucis de réfléchissements, le fond sur lequel il va être affiché…

Faites l'autodiagnostic de votre ERP ! Je le télécharge !

5- Lisibles

Restez simple ! Gommez tous les détails non indispensables à la compréhension et préférez un fond uni.

6- Avoir un traitement graphique spécifique

Utilisez des traits épais : cela permettra de garantir une lecture à distance et dans des conditions dégradées.

7- Contrastés

La préconisation est de respecter un contraste de 70% entre le pictogramme et son espace d’application.

Le guide complet de l'accessibilité PMR ! Je le veux !

Vous savez dorénavant comment concevoir un pictogramme dans les règles de l’art. Nous vous donnons rendez-vous d’ici quelques jours pour en savoir plus sur sa mise en œuvre et surtout la préconisation du doublage sonore.

Mis en ligne le 14 mars 2018

Renvoi ver le site Okeenea Produit

Lise

Lise

Créer une culture commune entre tous les acteurs engagés pour rendre la ville et ses services accessibles à toutes les personnes qui vivent avec un handicap, c’est ce qui m’anime au quotidien !
Le Webzine OKEENEA
Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation de cookies.
J'accepte
Je refuse