Accessibilité numérique : pourquoi ? Pour qui ? Comment ?

Le numérique, ou digital, a désormais envahi nos vies. Pourtant, quand on parle d’ accessibilité numérique, la notion reste floue. On imagine souvent qu’il suffit de prévoir une description textuelle des images à l’attention des personnes aveugles sur les sites web, et encore ! Nous vous proposons dans cet article un tour d’horizon des situations et des domaines concernés, ainsi que des ressources disponibles pour rendre vos outils numériques accessibles à tous !

 

Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ?

L’accessibilité numérique est le fait de donner accès à l’information, mais surtout à l’ensemble des fonctionnalités d’un outil numérique, à l’ensemble de la population, quels que soient ses besoins spécifiques.
Chaque utilisateur peut, de manière temporaire ou permanente, être confronté à une situation de handicap visuel, auditif, moteur, psychique, mental ou cognitif. Ces handicaps ont des conséquences sur la capacité à lire, à saisir du texte, à reconnaître des images, à effectuer un geste précis, à repérer l’information importante, etc. Pour en savoir plus sur les différentes formes de handicaps et leurs conséquences, reportez-vous à notre article :
Handicap : Quoi, qui et combien ?

distributeur de billets, accessibilité numériqueQuels sont les domaines concernés ?

L’accessibilité numérique s’applique à tous les outils basés sur des technologies numériques. On pense bien sûr aux sites web, mais il y en a bien d’autres, tout aussi indispensables dans notre vie quotidienne du 21e siècle :

  • Logiciels et progiciels ;
  • Applications mobiles ;
  • Documents (PDF ou autre) ;
  • Interfaces homme-machine (IHM), bornes d’information, automates de vente… ;
  • Appareils connectés…

De même, les domaines de la vie quotidienne impactés par l’accessibilité numérique ne cessent de se diversifier. Bien sûr, on utilise le numérique pour rechercher de l’information, communiquer via la messagerie ou les réseaux sociaux, mais aussi pour gérer son temps, faire des achats, accomplir des démarches administratives, se former, se divertir, suivre son activité physique, sa santé, gérer ses comptes, etc. Sans oublier toutes les utilisations en situation de mobilité : GPS, calcul d’itinéraires multimodaux, horaires des transports en commun, commande de VTC, recherche d’un restaurant à proximité, etc.
Et les personnes porteuses d’un handicap ne sont pas en reste ! Elles aspirent à la même liberté de choix que les personnes valides.

Quelques conseils de base pour une accessibilité numérique réussie !

Sans trop rentrer dans la technique, il existe des bonnes pratiques à suivre pour que le service que vous proposez sous forme numérique soit utilisable par tous. En voici quelques-unes :

  • Vérifier la compatibilité avec les standards du web W3C ;
  • Différencier la forme du contenu (par des feuilles de style par exemple) ;
  • Soigner le contraste visuel ;
  • Structurer l’information (en-têtes, régions, paragraphes…) ;
  • Décrire les images par un texte alternatif ;
  • Prévoir des raccourcis clavier ;
  • Sous-titrer les vidéos ;
  • Transcrire les fichiers audio ou vidéo ;
  • Étiqueter les champs de formulaire ;
  • Prévoir des alternatives aux captchas…

Personne malvoyante utilisant une application sur son smartphoneComment doit-on s’y prendre ?

Pour aller dans le détail en fonction du projet sur lequel vous travaillez, nous vous avons sélectionné quelques ressources utiles :

Et comment tester ?

Pour tester l’accessibilité d’un site web, d’une application ou d’un logiciel dans l’environnement Windows, vous pouvez télécharger le lecteur d’écran libre et gratuit NVDA, très utilisé par les personnes déficientes visuelles. Pour les applications Android ou iOS, il vous suffit d’activer les options d’accessibilité de votre tablette ou smartphone, en particulier les lecteurs d’écran TalkBack ou VoiceOver. Quand cela est possible, nous vous recommandons d’avoir recours à un panel de testeurs en situation de handicap, car ce sont eux les meilleurs experts de leur situation.

Enfin, sachez que, comme pour l’accessibilité physique d’un bâtiment, l’accessibilité numérique coûte bien moins cher quand elle est intégrée au départ. Ne l’oubliez donc pas dans vos cahiers des charges et, surtout, pensez-y lors des mises à jour !

Mis en ligne le 20 mars 2019

Renvoi vers le site okeenea digital