Accessibilité des mains courantes : mode d’emploi

Les chutes tuent plus que les accidents de voiture ! Selon un article de l’INPES, c’est même la première cause de mort par accident en France. Et les escaliers concentrent les risques ! Pour sécuriser les escaliers de votre établissement, les mains courantes sont indispensables. Encore faut-il qu’elles soient conçues et installées dans les règles de l’art. Lisez attentivement ce qui suit, nous vous détaillons point par point tous les critères à prendre en compte pour une sécurité optimale !

Des mains courantes… Pourquoi ? Pour qui ?

les mains courantes, pour quoi ? Pour qui ? « Les escaliers doivent pouvoir être utilisés en sécurité par les personnes handicapées, y compris lorsqu’une aide appropriée est nécessaire. La sécurité des personnes est assurée par des aménagements ou équipements facilitant notamment le repérage des obstacles et l’équilibre tout au long de l’escalier. » C’est ce que précise la réglementation accessibilité applicable à tous les escaliers ouverts au public dans les établissements recevant du public et les bâtiments d’habitation collectifs.

Les mains courantes, aussi appelées rampes d’escalier, lisses ou barres d’appui, font partie des équipements de sécurisation des escaliers, de même que les bandes d’éveil de vigilance, les contremarches et nez de marches contrastés. La première fonction d’une main courante est de fournir un appui stable pour maintenir son équilibre. C’est la raison pour laquelle elles sont indispensables aux personnes à mobilité réduite. Mais inutile de dire que nous les apprécions tous à un moment ou à un autre ! Bagages lourds, talons hauts, courbatures après une grosse séance de sport…, les causes d’un équilibre précaire ne manquent pas !
Autre fonction moins connue : les mains courantes servent aux personnes aveugles et malvoyantes à repérer les marches et les paliers. C’est l’inclinaison de la main courante qui les renseigne sur la taille des marches et leur indique la fin de l’escalier.

Une main courante à partir de 3 marches

Installer une main courante, et même deux comme vous le verrez plus loin, est obligatoire pour tous les escaliers de 3 marches et plus. Pour certaines personnes à mobilité réduite, les difficultés commencent cependant à partir d’une marche. Alors, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à équiper tous vos escaliers de moins de 3 marches et vos marches isolées d’une barre d’appui pour faciliter leur franchissement.

Une main courante de chaque côté de l’escalier

Pour que deux personnes puissent se croiser sans avoir à lâcher leur appui, mais aussi parce que certaines personnes n’ont l’usage que d’un bras, les escaliers doivent être équipés d’une main courante de chaque côté.
La largeur minimale entre mains courantes varie selon le type d’établissement. Elle est de :

  • 1,20 m dans tous les ERP neufs, sur la voirie et dans les espaces publics ;
  • 1 m dans tous les ERP existants et les bâtiments d’habitation collectifs neufs.

Dans les ERP situés dans un cadre bâti existant, les caractéristiques dimensionnelles des escaliers peuvent être conservées en l’absence de travaux.
Il existe par ailleurs 2 cas où une seule main courante est autorisée :

  • Lorsque la pose d’une main courante de chaque côté réduit la largeur de l’escalier en-dessous du minimum réglementaire ;
  • Lorsqu’il s’agit d’un escalier hélicoïdal dont le fût central a un diamètre inférieur à 40 cm.

Alors, la main courante unique doit être installée le long du mur extérieur. Mais là encore, pour une qualité d’usage optimale, vous pouvez aussi installer une main courante le long du fût central. Si les personnes ayant besoin d’un appui apprécient le côté extérieur pour la largeur des marches, les personnes aveugles et malvoyantes préfèrent souvent l’intérieur pour leur régularité.
A noter : Sur la voirie et dans les espaces publics, une main courante intermédiaire est nécessaire lorsque la largeur de l’escalier est supérieure à 4,20 m.

Une hauteur de 0,80 à 1 m

Afin que tout le monde puisse prendre appui quelle que soit sa taille, la main courante doit être située à une hauteur comprise entre 80 cm et 1 m. La hauteur est calculée à la verticale du nez de marche.
Lorsque l’escalier est ouvert sur un espace libre et que le garde-corps tient lieu de main courante, c’est la norme sur les garde-corps qui prend le dessus, avec une hauteur obligatoire de 90 cm dans les escaliers et 1 m au minimum sur les paliers.
Et si le garde-corps est trop haut, il faudra installer une main courante le long de celui-ci à bonne hauteur.
Enfin, tout particulièrement dans les établissements qui reçoivent beaucoup d’enfants, il est recommandé de doubler la main courante 30 cm en-dessous de la première. Ainsi, les enfants et les personnes de petite taille seront plus à l’aise.

mains courantes dans un hôtelUne main courante continue

Une interruption de la main courante et c’est l’appui qui disparait ! C’est aussi une rupture de guidage pour les personnes aveugles et malvoyantes. Voilà pourquoi toutes les mains courantes doivent être continues. Pour faciliter la pose, notamment dans les escaliers hélicoïdaux, une interruption maximale de 10 cm est autorisée.
Autre point essentiel : Pour que la main puisse glisser sans rencontrer d’obstacles, il vous faudra prévoir des fixations en L en partie inférieure de la main courante.

Un prolongement à chaque extrémité

Toujours pour que les personnes à mobilité réduite puissent conserver leur appui jusqu’au bout, les mains courantes doivent comporter à chacune de leurs extrémités un prolongement horizontal. Ce prolongement doit avoir au minimum la longueur d’une marche sans pour autant faire obstacle dans les couloirs et circulations horizontales adjacentes.
Pour éviter que le prolongement devienne un obstacle en dépassant, si la main courante est installée le long d’un mur, son prolongement devra épouser l’angle du mur. Si elle se trouve dans un espace ouvert, elle devra alors être prolongée jusqu’au sol pour rester détectable par les personnes aveugles et malvoyantes à l’aide de leur canne.

Une main courante rigide

C’est encore une question d’appui et d’équilibre ! Les mains courantes en corde sont à proscrire. Elles doivent être conçues dans un matériau rigide comme le bois ou le métal.

Une main courante préhensible

Ni trop petite, ni trop grosse. Le diamètre idéal d’une main courante se situe autour de 4 cm, soit une circonférence de 12 à 14 cm. Ceci garantit une prise ferme pour la majorité des gens.
Si vous installez dans votre établissement des mains courantes plus basses pour les enfants et personnes de petite taille, pensez à les prévoir un peu plus fines.
Même si vous êtes tenté de faire dans l’original, sachez que des mains courantes circulaires sont toujours préférables à des formes anguleuses !

mains courantes, accessibilité, normesUn contraste visuel et un bon éclairage

Cette fois, c’est pour le repérage ! Pour que les personnes qui en ont besoins puissent facilement trouver la main courante, il faut qu’elles la voient. Il est donc important que la couleur de celle-ci contraste avec la couleur du mur sur lequel elle est installée.
Concernant l’éclairage, on vous le rappelle, celui-ci doit de toute manière être renforcé dans tous les escaliers.

 

 

 

Vous êtes maintenant incollable sur l’accessibilité des mains courantes ! Vous n’avez plus qu’à trouver un professionnel compétent pour la mise en œuvre. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez un projet global de sécurisation de vos escaliers !

Vous avez un projet d'accessibilité ? Découvrez nos offres

 

mautic is open source marketing automation