8 conseils pour déployer l’accessibilité dans vos lycées

L’éducation est l’un des piliers de notre société. Pourtant, chaque année, des milliers d’élèves en sont privés à cause de leur handicap ou simplement d’un accident ou d’une maladie. Voilà pourquoi rendre accessibles les lycées représente un enjeu si capital ! Accéder à l’ensemble des locaux : salles de cours généralistes ou de spécialité, sanitaires, réfectoires, internats, pouvoir circuler et s’orienter dans les étages, recevoir l’ensemble des informations, communiquer entre élèves et enseignants, tous ces points sont à prendre en compte.

Voilà 8 conseils pratiques pour démêler les fils de ce grand projet !

 

1.      Inspirez-vous de l’expérience des autres.

accessibilité lycée - Lycée Trévoux - okeeneaSi vous n’avez pas encore réalisé l’Ad’AP de vos lycées, il est plus que temps de vous y mettre. Voilà bientôt un an et demi que la date butoir est passée et les premières sanctions vont commencer à tomber.

Mais vous avez un avantage à être en retard : vous pouvez bénéficier de l’expérience de ceux qui étaient à l’heure !

 

Voici deux documents de référence pour vous aider :

 

2.      Entourez-vous de professionnels de l’accessibilité.

Activation des adap

Maitre d’oeuvre

Que ce soit pour former vos équipes techniques ou que vous souhaitiez externaliser la mission, les architectes, bureaux d’étude et bureaux de conseil en accessibilité sont là pour vous accompagner et maximiser vos chances de succès.

Faire appel à un maître d’œuvre ou un assistant à maîtrise d’ouvrage est la garantie que chaque euro investi servira la finalité du projet : permettre l’accueil de tous les élèves avec un handicap permanent ou temporaire.

Pour mieux comprendre les enjeux, lisez notre article Réussir votre accessibilité avec un maître d’œuvre spécialisé.

 

3.      Analyser votre Ad’AP pour optimiser la planification des travaux.

Votre Ad’AP présente le calendrier des travaux tels que vous les avez envisagés à un instant T. Mais les établissements sont en constante évolution. Travaux de réhabilitation, création ou suppression de filières, accueil de classes spécialisées…, tous ces événements peuvent vous amener à revoir les priorités.

L’essentiel est de respecter vos engagements financiers et de fournir chaque année un bilan des travaux réalisés pour améliorer l’accessibilité. A vous de les organiser au mieux !

Mise à jour des diagnostics, report de certains travaux d’accessibilité pour les coupler à des opérations prévues, priorisation de certains établissements…, là encore, un Moe ou AMO spécialisé vous sera d’un très grand secours. Vous pourrez aussi vous appuyer sur l’arrêté du 8 décembre 2014 et utiliser les solutions d’effet équivalent !

 

4.      Consultez les usagers.

La mise en accessibilité, c’est l’opportunité d’améliorer la qualité d’usage pour tous.

Bien sûr, il est essentiel de commencer par les élèves et enseignants handicapés pour vous assurer que les aménagements prévus répondent à leurs besoins. Mais une concertation plus large vous permettra d’avoir une vision plus globale et de faire émerger des idées que vous n’auriez peut-être pas eues spontanément. Le personnel d’entretien, par exemple, a souvent une très bonne connaissance des problèmes qui se posent de par sa présence permanente sur le terrain.

Les associations siégeant dans les commissions d’accessibilité seront aussi de très bon conseil.

Nous avions d’ailleurs rédigé un article sur le sujet : Comment impliquer les usagers dans l’accessibilité de votre établissement ?

 

5.      Réalisez des relevés sur site pour un chiffrage plus précis.

travaux adapUne fois que vous avez priorisé les établissements à mettre en accessibilité et évalué dans les grandes lignes les travaux à réaliser, il faut passer aux détails.

  • Largeurs des portes et des cheminements,
  • Pourcentages des pentes et des dévers,
  • Distance entre la place de parking PMR et l’entrée principale,
  • Nature des revêtements de sols,
  • Nombre d’escaliers,
  • Nombre de marches, de paliers,
  • Dimensions,
  • Parois vitrées, etc.,

Tous ces éléments doivent être passés au crible.

Pour vos relevés en vue de la sécurisation des escaliers, lisez notre article 4 points de vigilance pour réaliser des métrés parfaits !

Et n’hésitez pas à nous demander nos fiches pratiques qui vous feront gagner un temps précieux !

 

6.      Référencez les meilleurs produits pour répondre à vos problématiques.

Mise en accessibilité du Groupe Scolaire Jaurès Malakoff

Mise en accessibilité du Groupe Scolaire Jaurès Malakoff

Réaliser un référentiel produits est une étape clé pour des consultations efficaces. Ce document vous accompagnera tout au long de la mise en œuvre de votre Ad’AP. Non seulement, il vous permettra de garantir l’homogénéité des solutions sur l’ensemble des lycées mais aussi de négocier des remises sur les volumes.

Pour le construire, n’hésitez pas à consulter les fabricants qui sont les mieux placés pour connaitre les normes et les techniques.

Astuce : demandez des échantillons et fiches produits pour vous assurer que les solutions choisies répondent à vos problématiques spécifiques comme la résistance au trafic, la durabilité, l’absence d’émanations toxiques, le respect de l’environnement, etc.

Le référentiel produits est un document clé dans la relation avec vos fournisseurs et pourra être enrichi au fil du temps. On vous donne plus de détails dans cet article : Etablir son référentiel produit

 

7.      Créez des lots spécifiques pour des consultations fructueuses.

L’accessibilité n’est pas reconnue comme un corps d’état à part entière. Et pourtant ! Ces métiers font appel à des connaissances très précises des normes et des usages. Regrouper vos travaux d’accessibilité dans un seul lot vous garantit d’avoir des réponses pertinentes et économiquement avantageuses en limitant les coûts de la sous-traitance.

Vous trouverez toutes les explications dans notre article Pourquoi créer un lot Accessibilité dans vos appels d’offres ?

Bien sûr, mieux vaut confier la création d’une rampe d’accès à un maçon et l’installation d’un ascenseur à un ascensoriste. Mais faire appel à un expert en accessibilité pour tous vos travaux d’équipement vous garantit qu’ils seront réalisés dans les règles de l’art et serviront vraiment les besoins des personnes handicapées.

Par travaux d’équipement, on entend tous ces petits aménagements qui ne nécessitent pas de gros œuvre comme :

  • La sécurisation des escaliers,
  • La pose d’un guidage podotactile,
  • L’installation de balises sonores,
  • L’équipement des salles de boucles à induction magnétique,
  • L’installation de barres d’appui dans les sanitaires,
  • La réalisation de places de parking PMR, etc.

 

8.      Confiez vos travaux à des entreprises expérimentées qui sauront s’adapter à vos contraintes.

POSE EQUIPEMENT, OKEENEAAvec le planning des cours, la présence des élèves et des enseignants, pas facile d’organiser les travaux. Voilà pourquoi nous vous recommandons de vous adresser à des entreprises ayant des références concernant ce type d’interventions. Planification des travaux en période de vacances scolaires, interventions en site occupé sans altérer la vie de l’établissement, nous avons l’habitude de tout mettre en place pour minimiser les nuisances.

Téléchargez gratuitement nos cas d’école 77 lycées publics de Picardie et Université Jean Moulin Lyon 3.

 

Avec tous ces conseils et ces ressources, nous espérons que vous n’hésiterez plus à vous lancer. Rappelez-vous, vous n’êtes pas seul pour venir à bout de ce grand chantier ! De nombreux professionnels sont là pour vous accompagner vers ce noble objectif : garantir l’accès à l’éducation pour tous les adolescents.

Vous avez un projet de mise en accessibilité de votre site scolaire, découvrez notre offre spéciale bâtiments scolaires !

 

mautic is open source marketing automation