Une signalétique pensée pour l’autonomie des personnes en situation de handicap cognitif ! Une 1ère en France

Les responsables handicap de Tisséo, J.C. Bernard et M.H. Texier, travaillent depuis 7 ans maintenant sur un projet hors norme et unique en son genre : une signalétique permettant aux personnes en situation de handicap cognitif d’être autonomes dans le métro. Chaque station est représentée par un dessin simple, lié à l’histoire du quartier, nommable en un seul mot, facilement identifiable. Derrière ce concept simple se cachent des heures de travail, de concertation et de réflexion !

 

logo handicap 1 – Vous menez un projet exemplaire :  rendre le déplacement en métro possible pour les personnes ayant un handicap cognitif. Pouvez-vous nous donner l’origine de ce projet ?

En 2008, au lancement du schéma directeur d’accessibilité, nous nous sommes concentrés sur les handicaps que nous connaissions le mieux, à savoir le handicap moteur car c’est assez normé. Nous avons aussi été les premiers à utiliser l’audiodescription des stations de métro pour les personnes déficientes visuelles.

Mais sur le handicap cognitif, nous sommes restés sans solution un bon moment, car nous le méconnaissions.

Le métro toulousain est assez jeune (20 ans) et de ce fait, il a été pensé accessible, notamment pour les personnes handicapées moteur (présence d’ascenseurs par exemple) et visuel (guidage et marquage au sol). Nous avons été moins performants à l’époque concernant le handicap auditif du fait de l’absence de normes claires.

Un jour, une conseillère en locomotion est venue nous trouver pour savoir ce qui était prévu pour les personnes déficientes auditives qui ne savaient pas lire pour préparer leur voyage. Nous nous sommes retrouvés sans réponse ! Nous lui avons donc proposé de collaborer avec nous pour avancer. C’est elle qui nous a fait découvrir le système de pictogramme du métro de Mexico.

 

2- Quelles ont été les différentes étapes de ce projet de signalétique ?

  • Un premier essai basé sur les œuvres du métro

PattedOie_entrée métro, signalétique pour handicap cognitif-minLe concept de la signalétique du métro mexicain nous a tout de suite plu car il nous semblait adapté non seulement aux personnes handicapées auditives mais aussi pour toutes celles concernées par le handicap cognitif ! Nous avons proposé à l’ADAPEI [Association départementale de parents et amis de personnes handicapées mentales NDLR] de travailler avec nous.

Les premiers pictogrammes que nous avons reçus avait pour fil conducteur les œuvres du métro mais malheureusement, une fois simplifiés, ils présentaient des formes géométriques proches et faisaient appel à de nombreuse couleurs. Pas utilisables donc.

  • La collaboration fructueuse avec des acteurs locaux

Nous avons donc souhaité impliquer des organismes locaux sur un cahier des charges modifié, prenant comme références des éléments distinctifs existant aux abords des stations. C’est ainsi qu’un partenariat a été établi avec le Lycée des Arènes, spécialisé en design graphique.

Nous avons eu la chance de nous trouver face à des enseignants hors pair qui ont su traduire notre besoin, intégrer le projet dans un cursus pédagogique et accompagner des équipes d’étudiants pluridisciplinaires dans la réalisation du projet. Durant l’année scolaire, nous avons sensibilisé les étudiants à l’accessibilité : interventions sur l’information dans les transports, la prise en compte de la déficience cognitive dans l’information (intervention d’une psychologue spécialisée) … Parmi les 11 projets présentés, nous avons sélectionné celui qui répondait le plus à nos attentes : un projet appelé « l’Anecdote » porté par deux étudiantes, Jessica Paradis et Lara Clerc. La représentation de chaque station se basait sur les histoires locales. Elle pouvait être reliée au nom de la station, du quartier, à un événement…

Chaque station serait donc identifiée par une représentation graphique simple et mémorisable de l’anecdote du lieu. Cela a tout de suite séduit le Président du Syndicat Mixte, qui est sensible à la culture locale et à l’Occitan.

  • Mise en œuvre du projet de signalétique « L’ANECDOTE »

station de métro avec signalétique adaptée et accessiblePour piloter ce projet, nous avons mis en place un comité de suivi technique et un comité de suivi scientifique auxquels se sont joints les associations mais aussi différents experts. L’objectif était de passer au crible chacun des visuels et de nous assurer qu’ils remplissent bien leur fonction. Au bout de 18 mois de travail, nous sommes arrivés à des visuels vraiment différents des premières esquisses. Les raisons sont diverses :

– au niveau des associations : l’application à rendre certains symboles plus compréhensibles, à éliminer des objets trop complexes (un nénuphar qui devient une grenouille), mieux différencier les formes (pour les déficients visuels), la cohérence entre le visuel et la façon de nommer le site en langue des signes.

– au niveau des comités qui regroupaient, rappelons-le, des historiens, des géographes, des locaux : ceux-ci nous ont validé ou invalidé l’anecdote sur laquelle nous nous appuyions.

Comme vous pouvez vous en douter, toutes ces démarches ont pris beaucoup de temps mais nous avons abouti à des visuels qui respectaient l’ensemble du cahier des charges et satisfaisaient les différentes parties prenantes.

En 2017, ces visuels ont été implantés et intégrés à la signalétique existante en station et en surface. C’est d’ailleurs l’une des deux étudiantes à l’initiative du projet qui s’en est chargée. Aujourd’hui, il est donc possible de repérer la station, que vous soyez dans la rue, dans le métro ou sur les quais !

  • Quelle(s) suite(s) pour ce projet en 2018 ?

Minimes_CNougaro_quai métro, signalétique pour handicap cognitif-minCe sont les parties intermédiaires, de l’entrée de la station au quai, qui nous intéressent. Nous allons faire l’étude de l‘intégration des visuels dans la signalétique directionnelle cette année et la pose l’année prochaine. C’est un chantier complexe car leur intégration doit être réalisée en optimisant la lisibilité de l’information tout en conservant la panneautique existante..

Un nouveau défi pour les différents acteurs métier de Tisséo qui doivent remettre en cause les principes établis, en signalétique notamment.

 

Pour résumer en quelques mots le concept de ce projet unique en France : un dessin simple, correspondant réellement à la mémoire du lieu, nommable en un seul mot, facilement identifiable par rapport aux autres.

 

3- Sous sa simplicité apparente, c’est un projet on ne peut plus complexe !

Oui, tout à fait ! Ces 7 dernières années nous avons dû faire face à un projet techniquement compliqué, assurer la concertation entre les différentes associations de personnes en situation de handicap, embarquer les acteurs métier de Tisséo et j’en passe. Nous sommes particulièrement fiers de ce que nous avons accompli car ce dispositif est une première en France !

 

4- Allez-vous l’étendre au réseau de bus ou tram ? 

Ce n’est pas vraiment dans nos plans ! (Rires) Nous avons mis 4 ans pour faire 38 visuels et nous avons 3600 arrêts de bus : je vous laisse faire le calcul ! Plaisanterie mise à part, oui, nous y avions réfléchi mais contrairement au métro où toutes les stations se ressemblent, à l’extérieur, il existe de nombreux points de repère visuels. Par contre, une 3ème ligne de métro est en cours de conception. Là, clairement, nous avons anticipé et déjà acté le principe de cette typologie de signalétique.

 

5 – Vous avez évoqué une de vos sources d’inspiration : le métro de Mexico. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

Signalétique - Métro mexicainLe métro mexicain a été construit à l’occasion des Jeux Olympiques de Mexico en 1968. Face au constat que 80% de la population était illettrée, il a été fait appel à un designer américain qui a imaginé le concept d’une station = une image.

Chaque station du métro de Mexico a son propre visuel inspiré de la culture maya, ce qui le différencie de ce que nous avons conçu. Pour information, les étudiants qui ont travaillé sur le projet du métro de Toulouse n’avaient pas connaissance de cet existant, ce qui rend notre concept unique !

 Le mot de la fin ? 

Le président de Tisséo nous soutient depuis le tout début du projet. Aujourd’hui, il souhaite que nous formalisions la démarche et la méthode de travail rigoureuse adoptée, transposables à d’autres travaux d’étude,

mautic is open source marketing automation