La norme NF P96-105 décryptée | Tout savoir sur la mise en oeuvre des pictogrammes (partie 2)

Mis à jour le 3 avril 2018

La norme NF P96 105 sur la conception et l’utilisation des pictogrammes pour une information accessible à tous est parue fin février, la semaine dernière nous avons fait un focus sur les préconisations en termes de conception. Aujourd’hui nous l’avons décryptée en ciblant la partie mise en œuvre !  

NFP 96 105-pictogrammes, mise en oeuvreDans notre article précédent, nous avons vu comment concevoir les pictogrammes dans les règles de l’art afin qu’ils puissent être accessibles au plus grand nombre. Malheureusement s’il est mal installé, s’il ne peut être repéré, vous aurez beau faire les meilleurs pictogrammes, il ne sera que peu, mal voire pas utilisé.

 

 

Comment installer les pictogrammes pour une utilisation optimale selon la norme NF P96-105 ?

La commission a émis 6 recommandations :

#1 Évitez au maximum de juxtaposer plus de 3 pictogrammes

En additionnant plus de 3 pictogrammes à la suite, on perd de la lisibilité et on augmente le temps de compréhension ce qui va à l’encontre de l’effet souhaité.

 

#2 FusiPictogrammes "interdiction aux chiens" fusionné avec celui "sauf chien d'assistance et chien guide"onnez au lieu de multiplier

Vous serez peut-être amenés à inclure 2 signes dans un même pictogramme – retravaillez ce pictogramme pour n’avoir plus qu’un signe qui soit compréhensible immédiatement. Par exemple : les pictogrammes : interdiction aux chiens qui a été fusionné avec celui de “sauf chien guide”.

 

 

#3 Mettez vous à la place de votre public pour une meilleure implantation

Où poser vos pictogrammes pour qu’ils soient lisibles et visibles de vos visiteurs ? Tout d’abord un peu d’empathie : qui sont vos visiteurs ? (Des enfants ? des PMR ? des personnes malvoyantes ? …) à partir de votre réponse mettez-vous à leur place : à quel moment ai-je besoin de l’information ? Enfin mettez-les à leur « portée ». Par exemple ajustez la hauteur si votre public cible sont des enfants.

Prenez en compte tout ce qui peut gêner la lecture : changement de luminosité, les feuilles des arbres à l’extérieur ou même le stationnement de véhicules.

 

#4  Faites varier la taille en fonction de l’implantation

Le temps de compréhension de votre pictogramme doit être invariable qu’il soit à 4m du sol ou à 1,60m. La taille du pictogramme sera proportionnelle à la distance de lecture.

 

#5 Pensez au contraste 

On ne le redira jamais assez, pour qu’il soit tout de suite repérable, votre pictogramme devra être contrasté par rapport à son support.

 

#6 Anticipez les variations de luminosité

Que ce soit en intérieur ou en extérieur il convient de prendre en compte ces variations qui nuisent à la lisibilité. Elles sont de différents ordres : météo (plus ou moins de soleil), de sources d’éclairage (passage de la lumière naturelle à la lumière artificielle), au rétro éclairage …

 

 

Vous avez un projet d'accessibilité ? Découvrez nos offres

mautic is open source marketing automation