Comment rendre un cinéma accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes ?

De plus en plus de films sont aujourd’hui disponibles en audiodescription pour les personnes aveugles et malvoyantes. Mais comment font-elles pour en profiter ? Comment peuvent-elles accéder aux salles de cinéma ? L’association Retour d’Image a réalisé plusieurs vidéos présentant les besoins des différents publics. Nous vous invitons à visionner celle concernant les personnes avec un handicap visuel !

 

 

Comme tous les établissements recevant du public (ERP), les cinémas doivent permettre aux personnes handicapées, avec la plus grande autonomie possible, d’accéder, de circuler dans les locaux et de recevoir les prestations pour lesquelles ils ont été conçus. L’association Retour d’image est née à l’initiative d’un collectif de professionnels du film, pour certains touchés par un handicap. Elle a pour objectif de faire changer le regard sur le handicap au travers d’actions culturelles sur le cinéma, mais aussi d’accompagner les professionnels de la diffusion souhaitant proposer une offre accessible à tous.

Pour accéder au cinéma, les personnes ayant un handicap visuel ont besoin de se repérer, s’orienter et marcher en sécurité tout au long de leur déplacement.

Tout commence par l’accessibilité transports publics

Pour se déplacer en ville, les personnes aveugles ou malvoyantes privilégient la marche à pied et les transports en commun. Métro, tramway ou bus, pour une bonne accessibilité, ceux-ci doivent avant tout annoncer vocalement les noms des arrêts. Les équipements doivent présenter un bon contraste visuel pour être facilement repérables. La signalétique visuelle doit elle aussi être contrastée, associer des lettres de grande taille et des pictogrammes, et être doublée d’une signalétique sonore.

Pour en savoir plus sur les besoins des personnes déficientes visuelles dans les transports, rendez-vous sur le site de la CFPSAA.

personne aveugle traversant la rue grâce à un feu sonoreTraverser la rue en sécurité, c’est primordial !

Une fois sorti du bus, du tramway ou du métro, il faut poursuivre sa route en sécurité. Lorsque les trottoirs sont normalement surélevés, les personnes déficientes visuelles se guident grâce à la bordure du trottoir. Mais s’il n’y en a pas, il faut prévoir des bandes de guidage ou au moins un cheminement dans un revêtement contrasté visuellement et tactilement pour distinguer la zone où les piétons peuvent circuler en sécurité.

Quant aux traversées piétonnes, elles doivent être équipées de bandes d’éveil de vigilance pour matérialiser le passage du trottoir à la chaussée lorsque ce dernier est abaissé. Et si ces traversées sont gérées par des feux de circulation, ceux-ci doivent être sonores et activables par la télécommande normalisée dédiée à cet usage.

Pour tout savoir sur la réglementation concernant les feux sonores, c’est ici !

Repérer l’entrée du cinéma grâce à une balise sonore

Pour localiser la porte d’un bâtiment sans voir, rien de tel qu’une balise sonore ! Celle-ci est activable avec la même télécommande qui sert au déclenchement des feux. La balise sonore diffuse un message verbal qui indique le nom du cinéma et fournit les instructions pour se rendre à l’accueil. Pour les personnes aveugles ou malvoyantes, il ne leur reste qu’à se diriger vers la source sonore.
Si le hall d’accueil est vaste, il est recommandé d’installer des bandes de guidage entre la porte d’entrée principale et le guichet.

Cinéma accessible, équipementsLe personnel d’accueil, un élément clé pour l’accès aux services

Le rôle du personnel d’accueil est essentiel pour permettre aux personnes déficientes visuelles d’accéder à une séance de cinéma. C’est lui en effet qui devra renseigner sur le système d’audiodescription en place (prêt de récepteurs radio avec casques ou application smartphone) mais aussi accompagner les personnes jusqu’à la salle si elles en expriment le besoin. Il est utile de rappeler ici que la formation du personnel en contact avec le public à l’accueil des personnes en situation de handicap est obligatoire pour tous les établissements pouvant recevoir plus de 200 personnes. Un personnel d’accueil bien formé est gage d’une expérience client réussie !

Et pour circuler dans les étages, ascenseurs et escaliers aux normes

Les panneaux de commande des ascenseurs doivent comporter des boutons bien préhensibles avec des indications à la fois en gros caractères et en relief, voire également en braille. Ils doivent aussi annoncer vocalement le numéro de l’étage à l’arrivée.

Mais les personnes aveugles ou malvoyantes préfèrent souvent prendre les escaliers car ceci leur permet de mieux se représenter l’espace dans lequel elles évoluent. Ceux-ci doivent alors être sécurisés avec des mains courantes continues, des bandes d’éveil de vigilance, ainsi que des nez de marche et contremarches contrastés.

Vos escaliers sont-ils aux normes ? Vérifiez vite en lisant notre article !

Des nez de marche contrastés sont aussi indispensables pour les marches des gradins. Les personnes valides y trouveront également un grand confort lors de leurs déplacements dans la pénombre.

Plus généralement, contraster les matériaux des sols, des murs, des portes, etc. facilite énormément le repérage pour les personnes malvoyantes.

 

Pour en savoir plus rendez-vous sur le site Retour d’images

Maintenant, si vous souhaitez suivre l’exemple du cinéma Georges Méliès de Montreuil présenté dans la vidéo, vous savez ce qu’il vous reste à faire ! Le Centre national du Cinéma et de l’image animée (CNC) pourra vous accompagner dans vos démarches, aussi bien sur les aspects techniques que financiers.

 

mautic is open source marketing automation