“La mobilité c’est un élément de liberté” – le message fort de Ryadh Sallem

Interviewé sur France 3 le 1er mai dernier, Ryadh Sallem, athlète paralympique en basket et en rugby, donne sa vision sur l’accessibilité des personnes handicapées. Un message fort et plein de sens qui rappelle les fondamentaux : la mobilité c’est la liberté et l’accessibilité le droit d’être un citoyen comme les autres.

 

Aujourd’hui on compte en France plus d’un million d’établissements recevant du public et seulement 37% sont conformes. Pourtant  “si vous ne pouvez pas vous déplacer, vous ne pouvez pas pleinement assumer votre citoyenneté. (…) Si vous n’avez pas accès aux écoles, aux loisirs et à l’emploi, à des formations, il vous manque quelque chose pour pouvoir vivre comme monsieur et madame Tout-le-Monde”, déclare Ryadh Sallem. Il explique aussi que malgré des chiffres qui ne sont pas encore à la hauteur de ses espérance, il faut continuer et encourager la dynamique dans laquelle la France s’inscrit avec la mise en application de la loi de 2005 et tous les textes qui ont suivi sur le sujet.

ryadh Sallem - accessibilité-

L’athlète Français ajoute que :

–  certes cette réglementation peut être contraignante pour les petits commerces par exemple mais qu’il existe des organismes officiels pour se renseigner sur les obligations et droits de chacun – qu’il ne faut surtout pas céder aux menaces de certaines personnes malveillantes.

– malheureusement certaines dérogations n’ont pas de sens, qu’il suffirait d’une adaptation du bâtiment pour changer la vie d’un grand nombre comme par exemple les rampes amovibles avec bouton d’appel.

Il rappelle aussi que tous les efforts qui sont fait au quotidien rendent possibles les rêves de chacun. Il cite l’exemple d’une maman qui a porté dans les escaliers son enfant pendant 6 mois en attendant qu’un ascenseur soit mis en place; Pourquoi ? Tout simplement pour qu’il puisse continuer d’aller en classe et être en capacité de choisir ses études et sa vie.

soyons des égoïstes intelligents, penser aux handicapés aujourd’hui c’est penser à soi demain !

Ryadh Sallem en profite pour souligner que “dans le meilleur des cas, nous sommes tous des handicapés en sursis, si on prolonge la vie nous n’aurons pas la même autonomie”.Nous sommes donc tous concernés par le thème, c’est notre futur que nous devons préparer. “soyons des égoïstes intelligents, penser aux handicapés aujourd’hui c’est penser à soi demain” !

Voir toute l’interview sur France3.fr

Vous avez un projet d'accessibilité ? Découvrez nos offres

 

mautic is open source marketing automation