4 points de vigilance pour réaliser des métrés parfaits !

Vous souhaitez mettre aux normes d’accessibilité vos escaliers ? C’est une excellente idée ! Afin de choisir au mieux les solutions et calculer le budget alloué à cette opération, vous allez donc devoir prendre des mesures et faire un état des lieux de votre ou vos escalier(s). Ces informations sont cruciales car elles seront la base de votre communication avec les fabricants. Samuel Rilliard, responsable du bureau d’étude OKEENEA, a choisi de partager son savoir-faire sur le sujet ! Voici son interview.

 

samuel-be-okeenea-bis

Samuel, bureau d’étude OKEENEA

Vous avez un ou plusieurs escaliers à mettre aux normes : nez de marche, bande d’éveil, contremarches… Vous vous êtes fait une idée, grâce aux photos chinées sur notre site, du genre de produit que vous désirez. Mais comment connaître la quantité exacte ? Comment donner des informations fiables aussi bien pour obtenir un devis au plus juste prix, que pour une estimation correcte de la pose ? Voire, vous n’êtes pas sûr que ce produit qui vous plaît soit parfaitement adapté à votre escalier ! Quel embarras !

Voilà quatre points de vigilance qu’il vous faudra analyser pour prendre les mesures de votre escalier correctement, ne rien oublier, et fournir les informations suffisantes pour que nous puissions estimer le temps de pose, et définir les outils nécessaires.

  • Intérieur ou extérieur 

    C’est la première question. En effet, les produits ne sont pas les mêmes si votre escalier est exposé à la pluie, au gel… La mise en œuvre non plus, selon que vous soyez en intérieur à faible passage ou en extérieur sur un très gros trafic.

  • La nature du sol 

    Connaître la matière de votre escalier est essentiel pour déterminer la méthode de pose ou le choix d’un produit. Bois, béton brut, pierre ancienne, moquette ? N’oubliez pas non plus de préciser la matière sous le revêtement. Surtout si celle-ci est différente : sous votre lino : béton ? Bois ? Ce ne seront pas les mêmes vis, ni le même temps de pose.

  • La forme des marches

    Eelle détermine le produit pour les nez de marche, et dans une moindre mesure celui pour les contremarches ou le palier. Sont-elles droite ? Courbes ? Biseautées ? Usées, droites, planes, lisses, cassées, à nez en bec de corbin, ou droit ? Quelle épaisseur ? C’est cette description, que bien entendu des photos aideront considérablement à étayer, qui permet de définir au final un choix le plus conforme et le plus adapté à votre besoin.

travaux-adap

  • Les dimensions

Oui, bien sûr, le plus important reste les dimensions. La largeur des marches. De bout en bout. Et l’emprise de la main courante sur la marche si besoin. Si les marches ne sont pas de même largeur, fournissez un relevé précis ! En fonction de ces dimensions, nous serons en mesure de vous fournir un relevé précis, d’optimiser les chutes, et de choisir pour vous la bonne dimension de barre… Il reste à mesurer la hauteur des deux contremarches concernées : la première et la dernière, et enfin de confirmer la largeur nécessaire pour équiper le palier d’une bande d’éveil à la vigilance : un retour sur le côté ? Une porte qui gêne ? Un mur trop près qui empêche de poser ? Indiquez-le !

N’ayez pas peur de fournir trop de dimensions ! Comme dit un dicton de poseur d’escaliers : chantier bien mesuré, chantier bien terminé ! Ils disent aussi : un chantier, c’est comme une blanquette : c’est toujours meilleur quand c’est préparé longtemps à l’avance !

Vous l’aurez compris, le travail sur les métrés est crucial pour la réussite de votre projet. Plus ces informations sont précises, plus les devis seront justes et votre sélection de solution pertinent. Il existe des outils de relevés, d’aide au choix – n’hésitez pas à nous contacter pour les recevoir ! Bien évidemment, vous pouvez aussi consulter notre catalogue produits et services ou prendre contact avec nos équipes pour échanger !

mautic is open source marketing automation